Que paie un client freelance pour une évaluation environnementale au format exp ou pour une source ouverte ?

 
.
 
Je paie pour les sources, je n'ai pas besoin d'une version compilée. Et avant de commander, parfois, juste au cas où, je clarifie ce point si je travaille avec un nouvel interprète. J'ai eu un cas où l'interprète ne voulait pas donner le code, mais c'est plutôt une exception et je ne l'ai pas trouvé par le service.
 

J'ai commandé neuf travaux moi-même et je ne pensais pas que quelqu'un refuserait de me donner un code ouvert.

Je ne suis pas prêt à payer pour un cochon dans un poke.

Tout le monde sait ce qu'est un code fermé, qui peut contenir n'importe quoi, y compris des restrictions commerciales pendant une certaine période.

Il veut me vendre mon propre code pour plus d'argent.

 

En réalité, la situation n'est pas aussi simple qu'on pourrait le souhaiter.

1. Le fait que la livraison se fasse sous forme de code source ou sous forme compilée fait l'objet des termes de référence.

La grande majorité des développeurs, comprenant que la livraison doit se faire en open source, écrivent même dans leurs garanties que la livraison se fait toujours en open source.

2. Le règlement Freelance ne précise pas ce point.

Mais je pense que lorsque vous vous soumettez à l'arbitrage - regardez la valeur de l'accord de 10 $ - et que vous résiliez stupidement l'accord en faveur du client.

La recommandation est donc la suivante :

-- si le développeur ne veut pas donner le code source -- aller à l'arbitrage et l'arbitrage va régler le problème.

-- pour l'avenir -- toujours spécifier le type de livraison dans les TdR.

 
Andrey F. Zelinsky:


Le plus drôle, c'est qu'il veut me vendre un code ouvertséparément))))Le code ouvertest une marchandise qui est donnée en échange d'une rémunération, par comparaison il y a une personne vivante et il y a son ombre ...EXP n'est qu'une ombre .
 

Pour moi, la situation est ambiguë.

Par exemple, un EA peut utiliser des fonctions de service de la bibliothèque interne du développeur, qui "traînent" à tel point que la bibliothèque entière doit être donnée à compiler. Et le développeur n'est pas intéressé par ça.

Par conséquent, c'est à vous de décider.

 
George Merts:

Pour moi, la situation est ambiguë.

Disons qu'une EA peut utiliser des fonctions de service de la bibliothèque interne du développeur, qui "tire" tellement que la bibliothèque entière doit être donnée pour compiler. Et le développeur n'est pas intéressé par ça.

Alors, considérons votre propre opinion.

Il n'y a rien de ce genre...
 
Voici la réponse que j'ai reçue

"Client, la fourniture du code source aurait dû être stipulée à l'avance dans les TDR. Le développeur vous a fourni une solution compilée.

Si vous n'avez pas d'objection à la fonctionnalité, nous vous suggérons d'accepter le travail dans les 2 jours. Sinon, le travail sera terminé involontairement.

 
J'ai une question: "Garantissez-vous que ce code n'aura pas de problèmes ou de restrictions lorsqu'il fonctionnera sur un compte réel? Et si le programme est fautif, me compenserez-vous pour les pertes sur un compte réel ?

Pourquoi l'utilisateur ne m'a pas dit dès le début qu'il ne me donnerait pas le code ouvert ? Il l'a délibérément omis.
 
azfaraon:
Voici la réponse que j'ai reçue

"Client, la fourniture du code source aurait dû être stipulée à l'avance dans les TDR. Le développeur vous a fourni une solution compilée.

Si vous n'avez aucune objection à la fonctionnalité, nous vous suggérons d'accepter le travail dans les 2 jours. Sinon, le travail sera terminé de force.

Si le travail est terminé de force en faveur du développeur, vous ne pourrez pas laisser de commentaires.

Invitez le développeur à fournir le code source et dites-lui que s'il ne le fait pas, vous laisserez un commentaire négatif.

Si le développeur refuse, acceptez le travail et laissez un commentaire négatif.

C'est la seule chose que vous pouvez faire.

La réponse de l'arbitrage est exhaustive. Et l'arbitre a raison. Il incombe au client de fournir l'intégralité des termes de référence.

Il vous a été expliqué plus haut que la situation n'est pas tranchée. Il n'est pas obligatoire de fournir le code source. C'est l'objet du RPT.

 
Andrey F. Zelinsky:

Si le travail est terminé de force en faveur du développeur, vous ne pourrez pas laisser de commentaires.

Invitez le développeur à fournir le code source et dites-lui que s'il ne le fait pas, vous laisserez un commentaire négatif.

Si le développeur refuse, acceptez le travail et laissez un commentaire négatif.

C'est la seule chose que vous pouvez faire.

La réponse de l'arbitrage est exhaustive. Et l'arbitre a raison. Il incombe au client de fournir l'intégralité des termes de référence.

Il vous a été expliqué plus haut que la situation n'est pas tranchée. Il n'est pas obligatoire de fournir le code source. C'est le sujet des termes de référence.

Et comment puis-je prouver à qui que ce soit que c'est mon EA si je n'ai pas le code source ? Celui qui paie pour l'EA n'en est-il pas le propriétaire ?
Raison: