Mise à jour du marché Forex

 
Mise à jour hebdomadaire sur le Forex

Au cours de la première semaine de 2014, le dollar américain a oscillé entre gains et pertes pour finalement s'établir en demi-teinte face à ses principaux homologues. Toutefois, le billet vert a progressé après que les principaux responsables de la Réserve fédérale américaine (Fed) ont dressé un tableau brillant de l'économie américaine, signalant une nouvelle réduction des achats d'obligations.
Le président sortant de la Fed, Ben Bernanke, a estimé que les vents contraires de l'économie américaine commençaient à s'estomper et s'attend à ce que le pays poursuive sa croissance dans les mois à venir. Il a également soutenu la nécessité d'une politique monétaire ultra souple de la banque centrale pour soutenir l'économie américaine. Parallèlement, le président de la Fed à Richmond, Jeffrey Lacker, a averti que la banque centrale pourrait envisager de réduire davantage ses achats d'obligations lors de ses prochaines réunions.
Les données économiques publiées aux États-Unis au cours de la semaine dernière étaient mitigées. Les ventes de logements en attente ont rebondi à un rythme plus lent en novembre. Un rapport distinct publié par l'Institute of Supply Management a révélé que l'indice des directeurs d'achat (PMI) du secteur manufacturier a augmenté à un rythme plus lent en décembre. Toutefois, la confiance des consommateurs américains s'est améliorée en décembre, tandis que les premières allocations hebdomadaires de chômage ont chuté de manière inattendue.
Dans la semaine à venir, la Réserve fédérale américaine doit publier le procès-verbal de sa réunion de décembre mercredi, tandis que le rapport sur l'emploi aux États-Unis pour le mois de décembre est prévu vendredi. Les décisions sur les taux d'intérêt de la Banque centrale européenne et de la Banque d'Angleterre seront également au centre de l'attention.
L'euro a terminé la semaine dans le rouge par rapport au dollar. Dans le même temps, les activités manufacturières dans les principaux membres de l'Euro-bloc se sont améliorées en décembre. Dans un développement clé, la Lettonie est devenue le dix-huitième membre de la zone euro. Les traders de l'Euro devraient avoir une semaine chargée avec des développements économiques et fondamentaux prévus tout au long de la semaine qui les obligeraient à ajuster leurs paris.
La série de gains de la livre sterling s'est interrompue la semaine dernière, après le refroidissement inattendu de l'activité manufacturière au Royaume-Uni en décembre, soulignant que les obstacles à la reprise économique persistent. De plus, le Premier ministre britannique, David Cameron, dans son message du Nouvel An, a mis en garde contre la fragilité de la reprise économique du Royaume-Uni. Il s'est également engagé à élaborer un plan en cinq parties pour stimuler les activités économiques du pays. Parallèlement, il a écarté les craintes d'une bulle immobilière au Royaume-Uni.
Le gouverneur de la Banque du Japon (BoJ), Haruhiko Kuroda, a déclaré qu'il maintiendrait l'ampleur du stimulus monétaire inchangé jusqu'à ce que le pays atteigne son objectif d'inflation. Les traders du yen devraient avoir une autre semaine légère, dans un calendrier économique mince.
La première semaine de la nouvelle année a été une bénédiction pour le Loonie, en raison de l'augmentation des attentes selon lesquelles les récentes améliorations économiques chez son voisin du sud pourraient entraîner une activité commerciale saine entre les deux nations nord-américaines.
L'Aussie a perdu son premier gain hebdomadaire de ces dernières semaines, après qu'un rapport ait révélé que l'activité manufacturière et de services de son principal partenaire commercial, la Chine, a ralenti au cours du mois dernier, ce qui a réduit les perspectives commerciales entre les deux nations.

EUR USD
La semaine dernière, l'euro s'est échangé à la baisse de 1,16% contre le dollar et a clôturé à 1,3603. Au cours de la semaine, Markit economics a souligné que les activités manufacturières dans la plupart des grandes nations de la zone euro ont montré des signes sains d'amélioration en décembre, ce qui suggère que les conditions économiques dans le bloc ont commencé à s'améliorer. Dans le même temps, le bloc a accueilli son dix-huitième membre, la Lettonie, au cours de la première semaine de la nouvelle année.
Dans d'autres nouvelles économiques, la masse monétaire M3 a augmenté de 1,5 % (en glissement annuel) en novembre, tandis que les prêts privés ont diminué au cours de la même période. Au cours de la semaine, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,3820 et un plus bas de 1,3592. La paire devrait trouver son premier support à 1,3523, le support suivant étant attendu à 1,3444. La première résistance se situe à 1,3751, et la suivante à 1,3900.

La réunion de politique monétaire de la BCE sera l'événement le plus suivi cette semaine, qui fournira des indices sur la façon dont la banque centrale entend combattre le ralentissement économique dans la région euro. Le rapport sur la croissance de la zone euro et les données de l'indice des prix à la consommation seront également dans le collimateur des participants au marché.

GBP USD
Au cours de la semaine dernière, la livre sterling s'est échangée à la baisse de 0,35% contre le dollar et a clôturé à 1,6427, car les investisseurs dans la livre sterling ont pris des bénéfices suite au récent rallye de la livre sterling et au rapport PMI manufacturier pour décembre qui a montré une baisse de l'activité manufacturière au Royaume-Uni. Dans le même temps, l'indice PMI de la construction a baissé à un rythme plus lent en décembre, tandis que les approbations de prêts hypothécaires ont atteint un niveau record sur plusieurs mois en novembre. Le Premier ministre britannique, David Cameroon, a élaboré un plan en cinq parties pour stimuler les activités économiques du pays. Toutefois, il a également averti que la reprise dans le pays reste fragile. La paire s'est échangée à un plus haut de 1,6604 et un plus bas de 1,6395 au cours de la semaine précédente. La paire GBPUSD devrait trouver son premier support à 1,6347 et le suivant à 1,6266. La résistance existe d'abord à 1.6556, puis à 1.6684.

La décision sur les taux d'intérêt de la Banque d'Angleterre sera le point de mire cette semaine, suivie des prévisions de croissance du Royaume-Uni par le National Institute of Economic and Social Research. Par ailleurs, une série de mises à jour macroéconomiques nationales permettra aux investisseurs d'ajuster leurs transactions sur la paire.

USD JPY
Le dollar s'est échangé à la baisse de 0,64% contre le yen au cours de la semaine dernière, clôturant à 104,47. Le gouverneur de la BoJ, Haruhiko Kuroda, a déclaré que la banque centrale pourrait ne pas réduire l'ampleur de son stimulus monétaire tant que le pays n'aura pas atteint son objectif d'inflation. La paire a connu une semaine de négociation assez mince, car les marchés japonais sont restés fermés la plupart des jours de la semaine dernière, laissant les investisseurs attendre le prochain lot de données macroéconomiques du pays. La paire s'est négociée à un plus haut de 105,46 et un plus bas de 104,07. La paire devrait trouver son premier support à 103,87, avec le support suivant attendu à 103,28. La première résistance est à 105.26, et la suivante à 106.06.

L'enquête économique mensuelle de la BoJ est la principale mise à jour de la semaine au Japon. Les investisseurs devraient également suivre de près la publication des indices des observateurs économiques du pays au cours de la semaine. Les traders suivront également le compte-rendu de la réunion de décembre de la Réserve fédérale américaine, qui sera publié mercredi.

USD CHF
L'USD s'est échangé à la hausse de 1,56% contre le CHF et a clôturé à 0,9043 au cours de la semaine dernière, car les remarques du président de la Fed américaine, Ben Bernanke, selon lesquelles l'économie américaine devrait croître dans les prochains mois, ont soutenu le billet vert. Sur le front des données, l'indicateur avancé suisse a augmenté à une lecture de 1,95 en décembre. Dans le même temps, l'activité manufacturière dans le pays a augmenté à un rythme plus lent au cours de la même période. Au cours de la période, la paire s'est échangée à un plus haut de 0,9031 et un plus bas de 0,8860. Le premier support est à 0,8894, et le suivant à 0,8792. La résistance existe d'abord à 0,9065, puis à 0,9134.

Le rapport sur l'inflation et le chômage en Suisse servira de catalyseur pour déterminer la tendance hebdomadaire de la paire. La Banque nationale suisse doit publier mardi des données sur ses réserves en devises étrangères, qui seront examinées de près pour obtenir des indications sur l'ampleur des opérations de la banque sur les marchés des devises.

USD CAD
La semaine dernière, l'USD a baissé de 0,80 % par rapport au CAD et a clôturé à 1,0618. Le Loonie a trouvé un soutien dans l'optimisme que les récents développements économiques aux États-Unis pourraient améliorer l'activité commerciale entre les deux nations. Cependant, une semaine de vacances a limité les volumes d'échange, les investisseurs se basant sur les nouvelles en provenance des États-Unis. L'USDCAD s'est échangé à un plus haut de 1.0729 et un plus bas de 1.0587 au cours de la semaine précédente. Le premier support est à 1,0560, le suivant à 1,0503. La première résistance est à 1,0702, tandis que la suivante est à 1,0787.

Pour la suite, les traders du Loonie suivront le rapport sur l'emploi, le logement et la fabrication au Canada pour évaluer la santé de l'économie canadienne.

AUD USD
Le dollar australien s'est échangé à la hausse de 1,22 % contre le dollar la semaine dernière, et a clôturé à 0,8976, inversant ses directions par rapport aux pertes hebdomadaires précédentes. Cependant, un ralentissement de l'activité manufacturière et des services en Chine a maintenu les gains sous contrôle constant. Sur le front des données, le crédit au secteur privé en Australie a augmenté de 0,3% (MoM) en novembre. Parallèlement, l'indice de performance manufacturière publié par l'Australian Industry Group s'est établi à 47,6 en décembre. Au cours de la semaine, la paire s'est échangée à un plus haut de 0,9007 et un plus bas de 0,8832. Le premier support est à 0,8870, et le suivant à 0,8763. La première résistance est à 0,9045, et la suivante à 0,9113.

La balance commerciale australienne, les ventes au détail et les permis de construire sont les indicateurs macroéconomiques importants de la semaine. Les investisseurs australiens suivront également de près une série de publications macroéconomiques en provenance de Chine.

Or
Au cours de la semaine précédente, l'or a progressé de 1,90 % par rapport au dollar et a clôturé à 1237,38 USD, inversant ainsi sa direction par rapport à la baisse précédente, les chasseurs de bonnes affaires ayant saisi les évaluations bon marché du métal jaune. Les prix de l'or ont trouvé un soutien, sur fond de spéculations selon lesquelles les achats physiques en Chine pendant la semaine de fête aideraient le métal jaune à récupérer une partie de ses pertes récentes. Entre-temps, le World Gold Council a prévu que la consommation d'or de la Chine pourrait avoir dépassé les 1 000 tonnes en 2013. Toutefois, les gains du métal jaune ont été limités, car une nouvelle série de données américaines encourageantes a entraîné une augmentation de l'appétit pour le risque. Le métal jaune s'est échangé à un maximum de 1241,30 et un minimum de 1182,27 au cours de la semaine précédente. L'or devrait trouver un support à 1199.33 et le suivant à 1161.29. La première résistance est à 1258.36, tandis que la suivante est à 1279.35.

Les traders d'or suivront de près la publication du compte-rendu de la réunion de décembre de la Fed. La Fed a déclaré en décembre qu'elle réduirait ses achats mensuels d'actifs de 10 milliards de dollars pour atteindre un total de 75 milliards de dollars par mois à partir de janvier. La question centrale est de savoir s'il y aura une réduction de 10 milliards de dollars à chaque réunion, ou si elle attendra pour voir.

Pétrole brut
Le pétrole brut a démarré la nouvelle année sur une note négative, chutant de 5,96 % par rapport au dollar, pour s'établir à 94,21 $, alors que les rapports sur la reprise des stocks de pétrole brut libyens ont atténué les préoccupations en matière d'approvisionnement. Un dollar fort a également fait pression sur les prix du pétrole brut. En outre, les données macroéconomiques peu encourageantes de la Chine ont également réduit les perspectives de la demande de pétrole brut. Au cours de la semaine, l'American Petroleum Institute a indiqué que les stocks de pétrole brut américains ont diminué de 5,67 millions de barils pour la semaine terminée le 27 décembre. Parallèlement, l'Energy Information Administration a fait état d'une baisse de 7 millions de barils pour la même période. Le pétrole a été négocié à un plus haut de 100,42 et un plus bas de 93,86 au cours de la semaine précédente. Le pétrole a son premier support majeur à 91,91, tandis que le support suivant existe à 89,6. La première résistance est à 98,47, et la suivante à 102,72.

La baisse des prix du brut devrait encore s'atténuer dans les jours à venir, après une semaine agitée, car les investisseurs attendent le compte rendu de la dernière réunion du conseil d'administration de la Réserve fédérale américaine, pour mieux comprendre les raisons de la décision et donner des indices sur la rapidité avec laquelle la Fed réduira ses mesures de relance. Les prix du pétrole devraient également évoluer à la hausse ou à la baisse en fonction de l'évolution de la situation au Moyen-Orient.

Joyeux pips.
Documentation on MQL5: Standard Constants, Enumerations and Structures / Environment State / Symbol Properties
Documentation on MQL5: Standard Constants, Enumerations and Structures / Environment State / Symbol Properties
  • www.mql5.com
Standard Constants, Enumerations and Structures / Environment State / Symbol Properties - Documentation on MQL5
 
Mise à jour du marché Forex 06Jan13

Ce matin, le billet vert s'échange à la hausse contre ses principaux homologues, dans un contexte d'optimisme croissant des investisseurs concernant la reprise économique américaine en 2014 et dans l'éventualité d'une nouvelle réduction des achats d'actifs par la Fed dans les prochains mois. Le dollar a également augmenté, après les remarques du chef de la Réserve fédérale américaine (Fed) selon lesquelles les obstacles à la reprise économique américaine s'estompent lentement.
En outre, les présidents régionaux de la Fed de Richmond et de Philadelphie ont indiqué que la banque centrale pourrait réduire davantage ses achats d'actifs lors de ses prochaines réunions, à la lumière des récents développements économiques. Par ailleurs, le président de la Fed de Philadelphie, Charles Plosser, a prévenu que la banque centrale pourrait être contrainte de relever les taux d'intérêt de manière agressive par rapport à leurs niveaux actuels. Les investisseurs ont une semaine pleine d'action, avec une assiette remplie de nourriture macroéconomique et fondamentale.
L'euro se négocie dans le vert contre le billet vert, après la publication de données PMI positives pour la plupart des économies de la zone euro. De plus, le rapport Sentix sur la confiance des investisseurs dans la zone euro a renforcé les signes d'une reprise économique régulière dans le bloc monétaire.
La livre sterling n'a pas réussi à maintenir ses gains précédents, après que le Chancelier de l'Échiquier du Royaume-Uni, George Osborne, ait averti qu'une autre réduction des dépenses de près de 25 milliards de livres sterling est nécessaire pour compenser les pertes du trésor national dues à la réduction des impôts. La livre sterling a également chuté, après que l'indice PMI final des services pour le mois de décembre ait été considérablement inférieur à l'estimation des données flash.
Au cours des heures de négociation en Asie, le sentiment de risque a été mis sous pression, après que la croissance du secteur des services en Chine a fortement ralenti en décembre, ajoutant aux signes de ralentissement de la deuxième plus grande économie du monde.

EUR USD
Ce matin à 10:40 GMT, l'euro se négocie à 1,3617 contre le dollar, soit 0,10% de plus que la clôture de New York, après la publication de données PMI des services européens largement optimistes. De plus, l'indice de confiance des investisseurs Sentix de la zone euro s'est fortement amélioré en janvier pour atteindre son plus haut niveau depuis avril 2011, renforçant les perspectives économiques de la zone euro en montrant que les investisseurs du bloc sont les plus optimistes depuis près de deux ans. Les investisseurs devraient maintenant suivre de près la publication du rapport sur l'inflation en Allemagne, prévue plus tard dans la journée. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,3619 et un plus bas de 1,3571. Vendredi, l'euro s'est échangé à la baisse de 0,29% contre le dollar lors de la session de New York, et a clôturé à 1,3603.

La paire devrait trouver son premier support à 1.3572 et sa première résistance à 1.3661.

GBP USD
A 10h40 GMT, la livre sterling s'échange à 1,6378 contre le dollar, soit une baisse de 0,30% par rapport à la clôture de New York, après que le chancelier de l'échiquier britannique, George Osborne, ait indiqué qu'une réduction des dépenses est nécessaire pour compenser les conséquences des réductions d'impôts. La livre a également été mise sous pression, après que la croissance du secteur des services en Grande-Bretagne a ralenti de manière inattendue en décembre, ce qui soulève des doutes quant à la possibilité de maintenir le rythme de la croissance en 2014. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,6418 et un plus bas de 1,6337. Vendredi, la livre britannique s'est échangée à la hausse contre le dollar lors de la session de New York, et a clôturé à 1,6427.

La paire devrait trouver son premier support à 1.6318 et sa première résistance à 1.6457.

USD JPY
Le dollar se négocie à 104,53 contre le yen à 10:40 GMT ce matin, 0,06% de plus que la clôture de New York. Les traders du yen devraient suivre les nouvelles émanant de l'Europe et de l'Occident, dans un calendrier économique léger au cours de la semaine. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 104,96 et un plus bas de 104,15. Vendredi, lors de la session de New York, le dollar a légèrement baissé par rapport au yen et a clôturé à 104,47.

La paire devrait trouver son premier support à 104.13 et sa première résistance à 104.95.

USD CHF
Ce matin à 10:40 GMT, le dollar se négocie à 0,9039 contre le franc suisse, en légère baisse par rapport à la clôture de New York, avant les données sur le chômage et l'inflation en Suisse qui seront publiées plus tard dans la semaine. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 0,9068 et un plus bas de 0,9038. Vendredi, lors de la session de New York, l'USD s'est échangé à la hausse de 0,27% contre le CHF et a clôturé à 0,9043.

La paire devrait trouver son premier support à 0.9005 et sa première résistance à 0.9071.

USD CAD
A 10:40 GMT, l'USD s'échange à 1,0622 contre le CAD, en légère hausse par rapport à la clôture de New York, en prévision des données sur les prix des produits industriels canadiens qui seront publiées plus tard dans la journée. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,0642 et un plus bas de 1,0608. Vendredi, l'USD s'est échangé en légère baisse contre le CAD lors de la session de New York, et a clôturé à 1,0618.

La paire devrait trouver son premier support à 1.0599 et sa première résistance à 1.0646.

AUD USD
L'AUD se négocie à 0,8964 contre l'USD, à 10:40 GMT ce matin, 0,13% de moins que la clôture de New York, alors qu'un autre rapport macroéconomique sombre de la Chine, indique que la deuxième plus grande économie du monde commence la nouvelle année de manière léthargique. L'indice HSBC des directeurs d'achat de services en Chine est tombé à 50,9 en décembre, contre 52,5 en novembre. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 0,8984 et un plus bas de 0,8934. Le dollar australien s'est échangé à la baisse de 0,14% contre le dollar américain au cours de la session de New York, et a clôturé à 0,8976.

La paire devrait trouver son premier support à 0,8930 et sa première résistance à 0,9003.

L'or
À 10:40 GMT, l'or se négocie à 1238,04 $ l'once, en baisse par rapport à la clôture de New York, car le faible rapport sur l'activité des services du plus grand consommateur du métal jaune, la Chine, a freiné les perspectives de demande pour l'or. Ce matin, l'or s'est négocié à un sommet de 1246,46 $ et à un bas de 1233,15 $ l'once. Au cours de la session de New York de vendredi, le métal jaune s'est échangé à la hausse de 0,58 % et a clôturé à 1238,05 $.

L'or trouve son premier support à 1227,94 $ et sa première résistance à 1247,30 $.

Argent
L'argent se négocie à 20,05 dollars l'once, soit 0,59% de moins que la clôture de New York, à 10h40 GMT ce matin, après que la croissance du secteur des services en Chine ait fortement ralenti le mois dernier, suscitant des inquiétudes quant au rythme de la reprise dans la deuxième économie mondiale.
deuxième économie mondiale. Ce matin, l'argent s'est échangé à un maximum de 20,35 $ et un minimum de 19,97 $. L'argent s'est échangé à la baisse de 0,06% contre le dollar au cours de la session de New York, et a clôturé à 20,17 $.

L'argent trouve son premier support à 19,89 $ et sa première résistance à 20,28 $.

Pétrole brut
A 10h40 GMT, le pétrole se négocie à 94,48$ le baril, 0,20% de plus que la clôture de New York, alors que les rapports d'une explosion dans l'oléoduc nord-irakien ont renouvelé les préoccupations d'approvisionnement du pétrole brut. Toutefois, les gains ont été plafonnés, alors que la Libye a repris sa production de pétrole brut dans l'un de ses champs pétroliers et pourrait augmenter sa production dans les prochains jours. Ce matin, le pétrole s'est échangé à un plus haut de 94,54 $ et un plus bas de 93,91 $. Vendredi, le pétrole s'est échangé à la baisse de 1,33% dans la session de New York, et a clôturé à 94,25 $. L'Energy Information Administration a rapporté que le stock de pétrole brut américain a diminué de 7,0 millions de barils pour la semaine se terminant le 27 décembre.

L'or a un premier support à 93,71 $ et une première résistance à 95,41 $.

Aperçu de l'économie

L'indice PMI des services au Royaume-Uni a baissé de manière inattendue en décembre
L'indice des directeurs d'achat de services (PMI) au Royaume-Uni a chuté à 58,8 en décembre, contre 60,0 le mois précédent. Le marché s'attendait à ce que l'indice atteigne 60,3 en décembre.

Les réserves officielles du Royaume-Uni ont diminué à un rythme plus lent en décembre
Les réserves officielles du Royaume-Uni ont diminué de 536,0 millions de dollars en décembre, contre une baisse de 868,0 millions de dollars le mois précédent.

L'indice PMI des services de la zone euro a baissé conformément à l'estimation rapide en décembre
L'indice PMI des services de la zone euro a baissé à un niveau de 51,0 en décembre, en accord avec l'estimation préliminaire d'un niveau de 51,0 et comparé à un niveau de 51,2 enregistré le mois précédent. L'indice PMI composite a atteint un niveau de 52,1 en décembre, par rapport à un niveau de 51,7 enregistré le mois précédent et conforme à l'estimation préliminaire d'un niveau de 52,1.

La confiance des investisseurs dans la zone euro (Sentix) a augmenté plus que prévu en janvier
L'indice Sentix de confiance des investisseurs dans la zone euro a atteint un niveau de 11,9 en janvier, contre 8,0 le mois précédent. Les marchés s'attendaient à ce que l'indice atteigne un niveau de 9,3 en janvier.

L'indice PMI allemand des services a baissé plus que l'estimation préliminaire en décembre
L'indice PMI allemand des services finaux a baissé à un niveau de 53,5 en décembre, inférieur à l'estimation préliminaire d'un niveau de 54,0 et comparé à un niveau de 55,7 enregistré en novembre.

Le PMI des services finaux français s'est contracté moins que l'estimation préliminaire en décembre
L'indice PMI des services en France a baissé à 47,8 en décembre, contre 48,0 en novembre. La France avait fait état d'une estimation préliminaire de 47,4 en décembre.

L'indice PMI des services italien a progressé en décembre
L'indice PMI des services en Italie a atteint 47,9 en décembre, contre 47,2 le mois précédent.

L'indice PMI des services en Espagne a augmenté de façon inattendue en décembre
L'indice PMI des services en Espagne a atteint un niveau de 54,2 en décembre, contre 51,5 le mois précédent.

L'activité du secteur des services en Chine a chuté en décembre
L'indice PMI des services de la Chine a chuté à un niveau de 50,9 en décembre, contre un niveau de 52,5 en novembre.

Joyeux pips à tous.
Documentation on MQL5: Standard Constants, Enumerations and Structures / Environment State / Symbol Properties
Documentation on MQL5: Standard Constants, Enumerations and Structures / Environment State / Symbol Properties
  • www.mql5.com
Standard Constants, Enumerations and Structures / Environment State / Symbol Properties - Documentation on MQL5
 
Mise à jour du marché des changes 07Jan13

Ce matin, le billet vert est resté ferme face à ses principaux homologues. Cependant, il a enregistré des pertes au cours de la session précédente, car la confirmation de Janet Yellen, ayant des perspectives dovish, en tant que prochain président de la Réserve fédérale américaine (Fed) a mis le dollar sous pression. En outre, la publication d'un ensemble de données macroéconomiques mitigées en provenance des États-Unis a laissé le billet vert dans le rouge.
Un rapport publié par l'Institute of Supply Management a révélé que le secteur des services aux États-Unis a connu un ralentissement en décembre. Dans le même temps, les commandes d'usines aux États-Unis ont rebondi à un rythme plus rapide en novembre. L'action du marché d'aujourd'hui devrait tourner autour des discours de quelques décideurs de la Fed, qui pourraient aider les investisseurs à évaluer ce qu'ils doivent attendre de la banque centrale lors de ses prochaines réunions.
L'euro se négocie à la hausse ce matin, après que le chômage allemand ait baissé de manière inattendue en décembre, renforçant l'espoir que la consommation intérieure puisse relancer la croissance dans la plus grande économie d'Europe. Dans le même temps, les ventes au détail du pays ont connu une reprise spectaculaire en novembre. Toutefois, les données publiées ce matin ont montré que les prix à la consommation dans la zone euro sont restés en deçà des objectifs en décembre, ce qui pourrait inciter la Banque centrale européenne à envisager un assouplissement de sa politique monétaire dans les mois à venir.
Au Royaume-Uni, la Chambre de commerce britannique a indiqué dans son enquête trimestrielle que l'économie du pays devrait continuer à s'améliorer cette année.
Hier, le ministre canadien des finances a indiqué que l'excédent budgétaire du pays devrait s'élargir dans les années à venir et que la banque centrale s'attend à ce que le Loonie s'affaiblisse à l'avenir.

EUR USD
Ce matin à 10:40 GMT, l'euro se négocie à 1,3641 contre le dollar, 0,09% de plus que la clôture de New York, après les données publiées plus tôt aujourd'hui qui ont montré que le nombre de personnes sans emploi en Allemagne a diminué de 15.000 à 2,965 millions, la plus grande baisse en deux ans, tandis que le taux de chômage est resté stable en décembre, soulignant que le marché du travail du pays reste fondamentalement en bonne forme. En outre, les ventes au détail du pays ont augmenté plus que prévu en novembre, ce qui laisse présager une bonne fin d'année 2013. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,3643 et un plus bas de 1,3611. Hier, l'euro s'est échangé à la hausse de 0,20% contre le dollar lors de la session de New York, et a clôturé à 1,3629.

La paire devrait trouver son premier support à 1.3605 et sa première résistance à 1.3665.

GBP USD
A 10:40 GMT, la livre sterling se négocie à 1,6404 contre le dollar, en légère hausse par rapport à la clôture de New York. En l'absence de tout déclencheur macro-économique, les traders attendent avec impatience la réunion de politique monétaire de la Banque d'Angleterre plus tard cette semaine, alors que les décideurs politiques se réunissent pour leur première réunion de 2014, dans un contexte d'attentes croissantes que le gouverneur, Mark Carney, change le seuil pour envisager une hausse des taux d'intérêt dans les mois à venir. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,6420 et un plus bas de 1,6377. Hier, la livre sterling s'est échangée en hausse de 0,14% par rapport au dollar lors de la session de New York, et a clôturé à 1,6402.

La paire devrait trouver son premier support à 1,6373 et sa première résistance à 1,6435.

USD JPY
Le dollar se négocie à 104,44 contre le yen à 10:40 GMT ce matin, 0,21% de plus que la clôture de New York. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 104,62 et un plus bas de 104,17. Hier, lors de la session de New York, le dollar a baissé de 0,35% par rapport au yen et a clôturé à 104,22.

La paire devrait trouver son premier support à 103.95 et sa première résistance à 104.88.

USD CHF
Ce matin à 10h40 GMT, le dollar s'échange à 0,9066 contre le franc suisse, soit 0,31% de plus que la clôture de New York. Sur le plan économique, les réserves de devises étrangères en Suisse ont diminué moins que les attentes du marché en décembre. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 0,9085 et un plus bas de 0,9036. Hier, lors de la session de New York, l'USD s'est échangé à la baisse de 0,18% contre le CHF et a clôturé à 0,9038.

La paire devrait trouver son premier support à 0.9029 et sa première résistance à 0.9094.

USD CAD
À 10:40 GMT, l'USD se négocie à 1,0692 contre le CAD, 0,34% de plus que la clôture de New York, avant la publication des données sur le commerce et la fabrication au Canada plus tard dans la journée. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,0693 et un plus bas de 1,0651. Hier, l'USD s'est échangé à la hausse de 0,05% contre le CAD dans la session de New York, et a clôturé à 1,0656. Le ministre canadien des finances, Jim Flaherty, a indiqué que le Canada pourrait faire face à des pressions extérieures pour augmenter ses taux d'intérêt cette année. Dans le même temps, il a également déclaré que le Loonie devrait s'affaiblir à l'avenir et que le pays pourrait avoir un excédent budgétaire plus important en 2015-2016.

La paire devrait trouver son premier support à 1.0644 et sa première résistance à 1.0716.

AUD USD
Le dollar australien se négocie à 0,892 contre le dollar, à 10:40 GMT ce matin, soit 0,52% de moins que la clôture de New York, après que la balance commerciale australienne ait continué à rapporter un déficit en novembre. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 0,8971 et un plus bas de 0,8911. Le dollar australien a augmenté de 0,20 % par rapport au dollar américain au cours de la session de New York, et a clôturé à 0,8967.

La paire devrait trouver son premier support à 0,8896 et sa première résistance à 0,8959.

L'or
À 10:40 GMT, l'or se négocie à 1238,7 $ l'once, soit 0,12 % de plus qu'à la clôture de la séance de New York, en raison de l'augmentation des attentes concernant la prochaine saison des fêtes dans l'un des plus grands consommateurs de métal jaune, la Chine, qui pourrait apporter un certain soulagement à la récente chute des prix de l'or. Ce matin, l'or s'est échangé à un sommet de 1245,49 $ et à un creux de 1235,00 $ l'once. Hier, lors de la session de New York, le métal jaune s'est échangé à la hausse et a clôturé à 1237,27 $.

L'or trouve son premier support à $1218.32 et sa première résistance à $1253.80.

Argent
L'argent se négocie à 20,09 $ l'once, soit une baisse de 0,34 % par rapport à la clôture de New York, à 10 h 40 GMT ce matin. Ce matin, l'argent s'est échangé à un maximum de 20,31 $ et un minimum de 20,03 $. L'argent s'est échangé à la hausse de 0,66% contre le dollar dans la session de New York, et a clôturé à 20,16 $.

L'argent trouve son premier support à 19,93 $ et sa première résistance à 20,30 $.

Pétrole brut
A 10h40 GMT, le pétrole s'échange à 93,79 dollars le baril, soit une hausse de 0,10% par rapport à la clôture de New York, avant la mise à jour hebdomadaire des stocks de l'American Petroleum Institute prévue plus tard dans la journée. Cependant, les rapports sur la réouverture du plus grand champ pétrolier en Libye ont maintenu les gains sous contrôle. Ce matin, le pétrole s'est échangé à un plus haut de 93,87 $ et un plus bas de 93,43 $. Hier, le pétrole s'est échangé à la baisse de 0,68% dans la session de New York, et a clôturé à 93,67$, car une baisse inattendue de l'indicateur non manufacturier américain a freiné les perspectives de la demande du plus grand consommateur de pétrole brut.

L'or a un premier support à 93,13 $ et une première résistance à 94,52 $.

Aperçu de l'économie

La hausse des prix à la consommation dans la zone euro a progressé moins que prévu en décembre
L'indice préliminaire des prix à la consommation (IPC) dans la zone euro a augmenté de 0,8% en décembre, ce qui est inférieur aux estimations du marché qui prévoyaient une hausse de 0,9% et comparé à la hausse de 0,9% enregistrée en novembre. De plus, sur une base annuelle, l'IPC de base dans la zone euro a augmenté de 0,7% en décembre, après avoir enregistré une hausse de 0,9% en novembre.

Les prix à la production dans la zone euro ont baissé moins que prévu en décembre
Sur une base annuelle, l'indice des prix à la production (IPP) dans la zone euro a baissé de 1,2% en décembre, ce qui représente un ralentissement par rapport à la baisse de 1,3%, révisée à la hausse, enregistrée le mois précédent. Le marché s'attendait à ce que l'IPP baisse de 1,3% en décembre. Sur une base mensuelle, l'IPP de la zone euro a baissé de 0,1% en décembre, après avoir enregistré une baisse de 0,5% le mois précédent.

Le taux de chômage allemand est resté stable en décembre
Sur une base désaisonnalisée, le taux de chômage en Allemagne est resté inchangé à 6,9% en décembre, par rapport au mois précédent. Parallèlement, le nombre de chômeurs en Allemagne a diminué de 15,0 K en décembre, contre une hausse révisée de 9,0 K le mois précédent.

Les ventes au détail allemandes ont rebondi plus que prévu en novembre
Sur une base mensuelle, les ventes au détail en Allemagne ont augmenté de 1,5% en novembre, contre une baisse de 0,8% enregistrée le mois précédent. Les marchés s'attendaient à ce que les ventes au détail augmentent de 0,5% en novembre. Sur une base annuelle, les ventes au détail en Allemagne ont augmenté de 1,6 % en novembre, contre une baisse révisée de 0,1 % enregistrée le mois précédent.

L'indice de confiance des consommateurs français a augmenté plus que prévu en décembre
L'indice de confiance des consommateurs en France a augmenté pour atteindre un niveau de 85,0 en décembre, par rapport à une lecture de 84,0 enregistrée le mois précédent. Les marchés s'attendaient à ce que l'indice reste stable à un niveau de 84,0 en décembre.

Les réserves de devises suisses baissent moins que prévu en décembre
Les réserves de devises étrangères de la Suisse ont diminué à 435,2 milliards de francs suisses en décembre, par rapport aux réserves révisées de 435,9 milliards de francs suisses enregistrées le mois précédent. Les marchés s'attendaient à ce que les réserves en devises étrangères tombent à 435,0 milliards de francs suisses en décembre.

Le déficit commercial de l'Australie s'est réduit plus que prévu en novembre
Le déficit commercial corrigé des variations saisonnières de l'Australie s'est réduit à 118 millions de dollars australiens en novembre, contre un déficit révisé à la hausse de 358 millions de dollars australiens enregistré le mois précédent. Le marché s'attendait à ce que le déficit commercial de l'Australie se réduise à 250,0 millions de dollars australiens en novembre.

Des pips heureux.
 
Mise à jour du marché Forex 08Jan13

Le dollar américain a poursuivi sa série de gains contre ses principaux homologues ce matin, les données nationales positives et les indices mitigés des présidents régionaux de la Réserve fédérale américaine (Fed) étant une bénédiction pour le billet vert.
Le président de la Fed de San Francisco, John Williams, a indiqué hier que la banque centrale devrait cesser complètement sa politique monétaire ultra souple d'ici la fin de l'année. Parallèlement, le président régional de la Fed de Boston a estimé que la banque centrale ne devait pas se hâter de réduire sa politique monétaire.
Par ailleurs, les données publiées hier aux États-Unis indiquent que le déficit commercial du pays s'est réduit de manière inattendue, alimentant les espoirs d'une reprise plus soutenue. La publication du compte-rendu de la réunion de décembre de la Fed devrait tenir les investisseurs en haleine aujourd'hui, car il permettra d'évaluer à quel rythme la banque centrale entend modifier ses achats d'obligations. Le rapport ADP sur l'emploi devrait également attirer l'attention du marché.
Dans un développement notable, la directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, a exprimé son intention de relever les perspectives de croissance mondiale dans les semaines à venir.
L'euro s'échange dans le rouge contre le billet vert, car le chômage dans la zone euro est resté bloqué à son niveau record de 12,1 % en novembre, avec 19,2 millions de personnes sans emploi. Toutefois, les pertes ont été contenues par les commandes d'usines allemandes et les ventes au détail de la zone euro qui ont rebondi en novembre.
Pendant ce temps, la livre britannique s'est renforcée contre le dollar aujourd'hui, malgré la publication d'un rapport sur le marché du logement plus tôt dans la journée, qui a montré une baisse inattendue des prix des logements au Royaume-Uni en décembre.

EUR USD
Ce matin à 10:40 GMT, l'euro se négocie à 1,3587 contre le dollar, 0,22% de moins que la clôture de New York, malgré un rebond des ventes au détail de la zone euro et des commandes d'usines allemandes en novembre. Dans les autres nouvelles économiques, l'excédent commercial allemand s'est élargi moins que les attentes du marché en novembre. Parallèlement, le chômage dans la zone euro est resté inchangé au cours de la même période. L'euro a également été sous pression car les investisseurs sont restés prudents avant la publication des minutes du FOMC pour plus de détails sur la décision du comité de décembre de réduire de 10 milliards de dollars le programme d'achat d'obligations de 85 milliards de dollars. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,3636 et un plus bas de 1,3584. Hier, l'euro s'est échangé à la baisse de 0,19% contre le dollar dans la session de New York, et a clôturé à 1,3617.

La paire devrait trouver son premier support à 1.3562 et sa première résistance à 1.3635.

GBP USD
A 10h40 GMT, la livre sterling se négocie à 1,6420 contre le dollar, soit 0,10% de plus que la clôture de New York. Cependant, les gains ont été limités par la baisse inattendue des prix des maisons au Royaume-Uni en décembre, tandis que l'indice des prix des magasins du British Retail Consortium a encore baissé en décembre. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,6433 et un plus bas de 1,6376. Hier, la livre britannique s'est échangée à la baisse de 0,06% par rapport au dollar dans la session de New York, et a clôturé à 1,6403.

La paire devrait trouver son premier support à 1,6383 et sa première résistance à 1,6449.

USD JPY
Le dollar se négocie à 104,79 contre le yen à 10:40 GMT ce matin, 0,18% de plus que la clôture de New York. Le yen a continué à perdre du terrain au milieu d'un calendrier économique léger au Japon. Les traders du yen se concentreront sur la publication des minutes de la Fed plus tard dans la journée pour évaluer la tendance de la paire. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 105,13 et un plus bas de 104,59. Au cours de la session de New York hier, le dollar s'est échangé à la hausse de 0,13% contre le yen, et a clôturé à 104,60.

La paire devrait trouver son premier support à 104.37 et sa première résistance à 105.17.

USD CHF
Ce matin à 10:40 GMT, le dollar s'échange à 0,9103 contre le franc suisse, soit 0,14% de plus que la clôture de New York. Les traders sur le franc suisse devraient suivre les données macroéconomiques mondiales pour placer leurs transactions sur la paire. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 0,9111 et un plus bas de 0,9076. Au cours de la session de New York hier, l'USD s'est échangé à la hausse de 0,24% contre le CHF, et a clôturé à 0,9090.

La paire devrait trouver son premier support à 0.9069 et sa première résistance à 0.9124.

USD CAD
A 10h40 GMT, l'USD s'échange à 1,0810 contre le CAD, soit 0,42% de plus que la clôture de New York. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,0830 et un plus bas de 1,0757. Hier, l'USD a augmenté de 0,67% par rapport au CAD lors de la session de New York, et a clôturé à 1,0765. Le Loonie a perdu du terrain après que l'activité d'achat canadienne soit passée de manière inattendue en territoire de contraction en décembre. De plus, une hausse inattendue du déficit commercial du pays en novembre a également mis le Loonie sous pression.

La paire devrait trouver son premier support à 1.0718 et sa première résistance à 1.0866.

AUD USD
L'AUD se négocie à 0,8924 contre le dollar, à 10:40 GMT ce matin, en légère baisse par rapport à la clôture de New York. Sur le front des données économiques, les réserves étrangères de l'Australie ont diminué en décembre. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 0,8939 et un plus bas de 0,8901. Le dollar australien s'est négocié en légère baisse par rapport au dollar américain au cours de la session de New York, et a clôturé à 0,8925.

La paire devrait trouver son premier support à 0,8897 et sa première résistance à 0,8947.

L'or
À 10:40 GMT, l'or se négocie à 1227,11 $ l'once, 0,38% de moins que la clôture de New York, les perspectives hawkish des présidents régionaux de la Fed continuant à soutenir le billet vert. Les traders attendent maintenant les données préliminaires de l'emploi ADP plus tard dans la journée, avant les chiffres de vendredi, et la publication du procès-verbal de la dernière réunion de politique de la Fed à 1900 GMT, qui fera la lumière sur la décision de la Fed de réduire ses effectifs lors de la réunion de décembre. Ce matin, l'or s'est négocié à un sommet de 1232,64 $ et à un bas de 1221,44 $ l'once. Hier, lors de la session de New York, le métal jaune a baissé de 0,43 % et a clôturé à 1231,73 $.

L'or trouve son premier support à 1218,77 $ et sa première résistance à 1238,11 $.

Argent
L'argent se négocie à 19,57 $ l'once, soit une baisse de 1,51% par rapport à la clôture de New York, à 10:40 GMT ce matin, dans un contexte de force généralisée du dollar américain. Ce matin, l'argent s'est échangé à un maximum de 19,88 $ et un minimum de 19,46 $. L'argent s'est échangé à la baisse de 0,72% contre le dollar dans la session de New York, et a clôturé à 19,87 $.

L'argent trouve son premier support à 19,30 $ et sa première résistance à 19,98 $.

Pétrole brut
A 10h40 GMT, le pétrole se négocie à 93,76 dollars le baril, soit une baisse de 0,20% par rapport à la clôture de New York, les conditions climatiques sévères aux Etats-Unis et au Canada ayant contraint de nombreux champs pétroliers à rester fermés. De plus, les troubles civils au Soudan ont également soutenu les prix du pétrole brut. Les investisseurs attendent également la mise à jour hebdomadaire des stocks par le principal organisme de surveillance du pétrole en Occident, l'Energy Institute Administration, plus tard dans la journée. Ce matin, le pétrole s'est échangé à un plus haut de 94,18 $ et un plus bas de 93,67 $. Hier, le pétrole a été échangé à la baisse de 0,18% dans la session de New York, et a clôturé à 93,93 $. L'American Petroleum Institute a rapporté une baisse de 7,3 millions de barils dans les stocks de pétrole brut américains pour la semaine se terminant le 3 janvier.

L'or a un premier support à 93,33 $ et une première résistance à 94,20 $.

Aperçu de l'économie

L'indice des prix des logements de Halifax au Royaume-Uni a baissé de manière inattendue en décembre
L'indice Halifax des prix des logements au Royaume-Uni a baissé de 0,6 % sur une base mensuelle en décembre, après une hausse révisée de 0,9 % enregistrée le mois précédent. Les marchés s'attendaient à ce que les prix des logements de Halifax augmentent de 0,9 % en décembre. Sur une base annuelle, les prix de l'immobilier résidentiel au Royaume-Uni ont augmenté de 7,5% pour la période d'octobre à décembre, contre une hausse de 7,7% pour les trois mois précédents.

L'indice BRC des prix des magasins au Royaume-Uni a baissé en décembre
Sur une base annuelle, l'indice BRC des prix à l'achat au Royaume-Uni a diminué de 0,8% en décembre, contre une baisse de 0,3% le mois précédent.

Le taux de chômage
dans la zone euro est resté inchangé en novembre
Le taux de chômage dans la zone euro est resté inchangé à 12,1% en novembre, conformément aux attentes du marché.

Les ventes au détail dans la zone euro ont augmenté plus que prévu en novembre
Sur une base mensuelle, les ventes au détail dans la zone euro ont augmenté de 1,4% en novembre, après avoir enregistré une baisse révisée à la baisse de 0,4% le mois précédent. Le marché s'attendait à ce que les ventes au détail augmentent de 0,1% en novembre. Sur une base annuelle, les ventes au détail dans la zone euro ont augmenté de 1,6% en novembre, après avoir enregistré une baisse révisée à la baisse de 0,3% en octobre.

Les commandes d'usines allemandes ont rebondi plus que prévu en novembre
Sur une base mensuelle, les commandes d'usines en Allemagne ont augmenté de 2,1% en novembre, après une baisse révisée à la hausse de 2,1% enregistrée le mois précédent. Les marchés s'attendaient à ce que les commandes d'usines allemandes augmentent de 1,5% en novembre. Sur une base annuelle non désaisonnalisée, les commandes d'usines en Allemagne ont augmenté de 6,8% en novembre, après avoir enregistré une hausse révisée à la hausse de 2,0% le mois précédent.

L'excédent de la balance courante allemande s'est élargi plus que prévu en novembre
L'Allemagne a affiché un excédent de la balance courante non corrigé des variations saisonnières de 21,6 milliards d'euros en novembre, contre un excédent révisé de 18,8 milliards d'euros enregistré le mois précédent. Les marchés s'attendaient à ce que l'excédent de la balance courante de l'Allemagne s'élargisse à 19,3 milliards d'euros en novembre.

L'excédent commercial allemand s'est élargi moins que prévu en novembre
Sur une base calendaire et désaisonnalisée, l'excédent commercial de l'Allemagne a augmenté à 17,8 milliards d'euros en novembre, après un excédent révisé de 16,7 milliards d'euros enregistré le mois précédent. Les marchés s'attendaient à ce que l'excédent commercial de l'Allemagne augmente à 18,0 milliards d'euros en novembre.

Le taux de chômage en Italie a augmenté plus que prévu en novembre
Le taux de chômage préliminaire en Italie a augmenté à 12,7 % en novembre, par rapport au taux de 12,5 % enregistré en octobre. Les marchés s'attendaient à ce que le taux de chômage de l'Italie augmente à 12,6 % en novembre.

Les réserves de change de l'Australie ont diminué en décembre
Les réserves de change de l'Australie ont chuté à 59,5 milliards de dollars australiens en décembre, par rapport aux réserves de 59,9 milliards de dollars australiens enregistrées le mois précédent.

Des pips heureux.
 

Mise à jour du marché Forex 09Jan13


Ce matin, le dollar américain a poursuivi sa hausse contre ses principaux homologues, soutenu par les solides données de l'emploi ADP pour décembre publiées hier aux États-Unis. Dans ce contexte, les traders suivront attentivement les demandes initiales d'allocations chômage d'aujourd'hui et les données sur le chômage de demain pour en savoir plus.

Toutefois, l'élan haussier du billet vert a été freiné après que le compte-rendu de la réunion du FOMC a indiqué que les décideurs politiques restaient préoccupés par la faible inflation dans le pays, malgré un consensus général sur la reprise du marché du travail. En outre, les décideurs ont constaté une diminution des bénéfices de son programme d'achat d'obligations, ce qui a conduit la banque centrale à réduire son programme d'achat d'actifs.

programme d'achat d'actifs. En outre, les membres votants du FOMC ont décidé que les réductions futures "seraient entreprises par étapes mesurées".

Les investisseurs européens devraient avoir une journée chargée aujourd'hui, car les banques centrales de l'Union européenne et du Royaume-Uni doivent se réunir pour la première fois en 2014, où elles ajusteront leurs outils monétaires respectifs pour favoriser les activités économiques dans leurs régions.

Pendant ce temps, l'amélioration des données sur la confiance des consommateurs, le climat des affaires et le sentiment des services dans la zone euro a permis à l'euro de rester dans le vert face au dollar et à la livre britannique.

Ailleurs en Asie, l'inflation chinoise s'est ralentie en décembre, offrant une marge de manœuvre supplémentaire aux décideurs politiques pour poursuivre les réformes visant à stimuler les activités économiques dans la deuxième plus grande économie du monde. L'Aussie a encore baissé après la publication du rapport sur le logement local.


EUR USD

Ce matin à 10:40 GMT, l'euro se négocie à 1,3608 contre le dollar, 0,23% de plus que la clôture de New York, alors que les investisseurs attendent les décisions politiques de la Banque centrale européenne, réduisant une partie de ses pertes d'hier lorsque le billet vert s'est largement renforcé en raison des spéculations sur la réduction des dépenses de la Réserve fédérale. Dans l'actualité économique, la confiance des consommateurs, le climat des affaires et le sentiment des services ont montré des signes d'amélioration en décembre, tandis que la production industrielle en Allemagne a rebondi en novembre. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,3623 et un plus bas de 1,3566. Hier, l'euro s'est échangé à la baisse de 0,09% contre le dollar à la session de New York, et a clôturé à 1,3577.


La paire devrait trouver son premier support à 1.3566 et sa première résistance à 1.3636.


GBP USD

À 10:40 GMT, le GBP se négocie à 1,6455 contre le dollar, en légère hausse par rapport à la clôture de New York, avant la réunion de politique monétaire de la Banque d'Angleterre, au cours de laquelle les principaux responsables de la banque centrale se rencontreront et discuteront de la façon dont ils peuvent soutenir la reprise économique au Royaume-Uni. Sur le front des données, le déficit commercial du Royaume-Uni s'est réduit moins que prévu en novembre. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,6481 et un plus bas de 1,6441. Hier, la livre britannique s'est échangée à la hausse de 0,13% par rapport au dollar lors de la session de New York, et a clôturé à 1,6449.


La paire devrait trouver son premier support à 1.6409 et sa première résistance à 1.6491.


USD JPY

Le dollar se négocie à 104,99 contre le yen à 10:40 GMT ce matin, 0,13% de plus que la clôture de New York, avant l'enquête économique mensuelle de la Banque du Japon qui sera publiée plus tard demain. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 105,07 et un plus bas de 104,74. Au cours de la session de New York hier, le dollar s'est échangé en légère hausse contre le yen, et a clôturé à 104,85.


La paire devrait trouver son premier support à 104.74 et sa première résistance à 105.15.


USD CHF

Ce matin à 10:40 GMT, le dollar se négocie à 0,9088 contre le franc suisse, 0,25% de moins que la clôture de New York, avant les données sur l'emploi et les prix à la consommation qui seront publiées plus tard demain. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 0,9125 et un plus bas de 0,9073. Lors de la session de New York hier, le dollar s'est échangé en légère hausse contre le franc suisse et a clôturé à 0,9111.


La paire devrait trouver son premier support à 0.9065 et sa première résistance à 0.9120.


USD CAD

À 10:40 GMT, l'USD se négocie à 1,0838 contre le CAD, 0,12% de plus que la clôture de New York, avant les données sur le logement canadien qui seront publiées plus tard dans la journée et qui indiqueront la force du marché du logement canadien. Entre-temps, les investisseurs suivront de près les données sur l'emploi au Canada, qui seront publiées demain, afin de se faire une idée précise de la santé de l'économie canadienne. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,0847 et un plus bas de 1,0817. Hier, l'USD a augmenté de 0,16% par rapport au CAD dans la session de New York, et a clôturé à 1,0825.


La paire devrait trouver son premier support à 1.0802 et sa première résistance à 1.0861.


AUD USD

L'AUD se négocie à 0,8882 contre l'USD, à 10:40 GMT ce matin, 0,22% de moins que la clôture de New York, après que les permis de construire en Australie aient chuté plus que prévu, soulignant la faiblesse continue du marché du logement national. L'Aussie a également chuté après que le principal partenaire commercial du pays, la Chine, ait publié des données décevantes sur l'inflation des prix à la consommation. Toutefois, les ventes au détail, meilleures que prévu, ont permis de contenir les pertes. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 0,8915 et un plus bas de 0,8864. Le dollar australien s'est échangé à la baisse de 0,34% contre le dollar américain au cours de la session de New York, et a clôturé à 0,8902.


La paire devrait trouver son premier support à 0,8846 et sa première résistance à 0,8935.


Or

À 10:40 GMT, l'or se négocie à 1227,22 $ l'once, soit 0,11% de plus que la clôture de New York. Ce matin, l'or s'est échangé à un sommet de 1230,00 $ et un bas de 1224,43 $ par once. Hier, lors de la séance de New York, le métal jaune a baissé de 0,32 % et a clôturé à 1225,90 $, le billet vert s'étant renforcé à la suite de la publication des chiffres de l'emploi aux États-Unis, qui ont réduit l'attrait du métal en tant que valeur refuge.


L'or a son premier support à 1219,90 $ et sa première résistance à 1233,28 $.


Argent

L'argent se négocie à 19,58 $ l'once, soit 0,26 % de plus que la clôture de New York, à 10 h 40 GMT ce matin. Ce matin, l'argent s'est échangé à un maximum de 19,71 $ et un minimum de 19,45 $. L'argent s'est échangé à la baisse de 0,82% contre le dollar dans la session de New York, et a clôturé à 19,53 $.


L'argent a son premier support à 19,35 $ et sa première résistance à 19,78 $.


Pétrole brut

À 10:40 GMT, le pétrole se négocie à 92,77 $ le baril, 0,30% de plus que la clôture de New York, car les chasseurs de bonnes affaires sont revenus sur le marché pour saisir les évaluations bon marché après la chute des prix du pétrole brut hier. Ce matin, le pétrole a été négocié à un plus haut de 92,85 $ et un plus bas de 92,33 $. Hier, le pétrole a été négocié à la baisse de 1,54% dans la session de New York, et a clôturé à 92,49$. L'Energy Information Administration a rapporté une baisse de 2,7 millions de barils dans les stocks de pétrole brut américains pour la semaine terminée le 3 janvier.


Il a son premier support à 92,00 $ et sa première résistance à 93,81 $.


Aperçu de l'économie


Le déficit commercial du Royaume-Uni s'est réduit moins que prévu en novembre

Le déficit commercial total du Royaume-Uni s'est réduit à 3,24 milliards de livres en novembre, contre un déficit révisé de 3,50 milliards de livres enregistré le mois précédent. Les marchés avaient prévu que le déficit commercial du Royaume-Uni se réduise à 2,30 milliards de livres sterling en novembre.


La confiance des consommateurs de la zone euro s'est améliorée comme prévu en décembre

La confiance des consommateurs de la zone euro s'est améliorée pour atteindre un niveau de -13,6 en décembre, conformément aux attentes préliminaires et par rapport au niveau de -15,4 enregistré le mois précédent. De plus, la confiance des industriels a atteint un niveau de -3,4 en décembre, ce qui est inférieur aux attentes du marché qui prévoyait un niveau de -3,3 et un niveau de -3,9 le mois précédent. L'indicateur du climat économique a atteint un niveau de 100,0 en décembre, après avoir été révisé à la baisse à 98,4 le mois précédent. L'indicateur du climat des services a augmenté à un niveau de 0,2 en décembre, après un niveau révisé à la baisse de -0,9 le mois précédent. Dans le même temps, l'indicateur du climat des affaires a chuté à un niveau de 0,27 en décembre, après un niveau révisé à la hausse de 0,31 enregistré le mois précédent.


La production industrielle allemande a rebondi plus que prévu en novembre

Sur une base mensuelle corrigée des variations saisonnières, la production industrielle en Allemagne a augmenté de 1,9 % en novembre, après une baisse de 1,2 % enregistrée le mois précédent. Les marchés s'attendaient à ce que la production industrielle augmente de 1,5 % en novembre.


Le déficit commercial de la France s'est creusé de manière inattendue en novembre

Le déficit commercial de la France s'est creusé à 5,7 milliards d'euros en novembre, contre un déficit révisé de 4,8 milliards d'euros enregistré le mois précédent. Les marchés s'attendaient à ce que le déficit commercial de la France se réduise à 4,6 milliards d'euros en novembre.


Le ratio déficit public/PIB de l'Italie a baissé au troisième trimestre 2013

Le ratio du déficit par rapport au PIB (DPA) en Italie a baissé à 3,7% au troisième trimestre 2013, contre un ratio de 4,1% enregistré au cours des trois mois précédents de 2013.


La moyenne des vacances de bureaux à Tokyo a progressé à un rythme plus lent en décembre

La moyenne des bureaux vacants à Tokyo a augmenté de 7,34% en décembre, soit un ralentissement par rapport à la hausse de 7,52% enregistrée le mois précédent.


Les ventes au détail en Australie ont progressé à un rythme plus rapide en décembre

Sur une base mensuelle désaisonnalisée, les ventes au détail en Australie ont augmenté de 0,7 % en décembre, comparativement à une hausse de 0,5 % enregistrée le mois précédent. Les marchés s'attendaient à ce que les ventes au détail augmentent de 0,4 % en décembre.


Les autorisations de construire en Australie ont augmenté à un rythme plus lent en novembre

Sur une base mensuelle corrigée des variations saisonnières, les approbations de construction en Australie ont diminué de 1,5% en novembre, par rapport à une baisse révisée de 1,6% enregistrée le mois précédent.


L'inflation des prix à la consommation en Chine a augmenté à un rythme plus lent en décembre

L'inflation des prix à la consommation (IPC) en Chine a atteint 2,5% en décembre, après un taux de 3,0% enregistré le mois précédent. Les marchés s'attendaient à ce que l'inflation des prix à la consommation atteigne 2,7 % en décembre.


Joyeux pips

 
Mise à jour hebdomadaire sur le Forex

La publication d'un rapport moins bon que prévu sur les emplois non agricoles aux États-Unis vendredi a inversé la direction du billet vert et l'a finalement poussé à la baisse contre ses pairs, alors que les investisseurs spéculaient sur la façon dont la Réserve fédérale américaine (Fed) allait réagir à une forte baisse de l'embauche dans le pays, après que la banque centrale ait pris la décision audacieuse de réduire la taille de ses achats mensuels d'actifs le mois dernier de 10 milliards de dollars à partir de janvier.
Dans le même temps, la publication du procès-verbal de la réunion de politique générale de la Fed de décembre a fait état de la diminution des avantages des achats mensuels d'obligations pour l'économie américaine et a également révélé que les responsables politiques étaient préoccupés par la solvabilité de la banque centrale. Cependant, il a également mis en lumière les inquiétudes des décideurs politiques concernant l'inflation dans le pays, qui continue de rester confortablement en dessous du niveau de référence du pays.
Pendant ce temps, le président régional de la Fed à St Louis a estimé que les prix à la consommation aux États-Unis devraient augmenter cette année. Il a également prédit que l'économie américaine devrait croître de plus de 3 % en 2014. Par ailleurs, le président de la Fed de Richmond a déclaré s'attendre à une réduction de la politique monétaire lors de la réunion de janvier de la banque centrale, similaire à celle du mois dernier.
Dans d'autres nouvelles économiques, les données ADP sur l'emploi ont donné une image contradictoire, indiquant que l'économie américaine a créé plus d'emplois que prévu en décembre. Dans le même temps, les demandes initiales d'allocations chômage ont connu une baisse pour la semaine se terminant le 4 janvier, tandis que les commandes d'usines ont rebondi en novembre.
De l'autre côté de l'Atlantique, la Banque centrale européenne (BCE) a laissé ses taux d'intérêt inchangés et a indiqué qu'elle utiliserait tous les outils possibles pour stimuler les activités économiques dans le bloc si les circonstances devaient se détériorer à l'avenir. Dans le même temps, l'économie de la zone euro a progressé à un rythme plus lent au troisième trimestre, signalant les vents contraires de l'économie de la région. Dans un développement notable, l'agence de notation Standard & Poor's a maintenu sa note "AAA" pour l'Allemagne.
La livre sterling a continué de s'échanger dans le vert, après que la Chambre de commerce britannique (BCC) ait noté dans son bulletin trimestriel que la reprise emblématique du pays devrait se poursuivre dans un avenir prévisible. Cependant, un rapport de prévision de croissance plus lente de l'Institut national de recherche économique et sociale (NIESR) a réduit les gains de la livre sterling. La Banque d'Angleterre (BoE), quant à elle, a maintenu ses outils monétaires en attente lors de sa réunion de politique générale tenue la semaine dernière.
Le JPY et le Swissy se sont échangés à la hausse contre le dollar. Les prix à la consommation et le taux de chômage en Suisse sont restés inchangés en décembre. L'Aussie a réduit ses gains après que les données sur l'inflation et le commerce chinois aient pesé sur les perspectives commerciales entre les deux nations.
Le Loonie a suivi la tendance générale et a chuté contre le billet vert, car les récentes données macroéconomiques locales décevantes ont fait naître des spéculations sur le fait que le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz, pourrait annoncer des mesures d'assouplissement pour restaurer le statut économique de la nation.

EUR USD
La semaine dernière, l'euro s'est échangé à la hausse de 0,51% contre le dollar et a clôturé à 1,3672. Le billet vert a chuté après que le dernier rapport sur les emplois non agricoles ait suscité des incertitudes quant à la santé du marché du travail américain. Toutefois, les remarques du chef de la BCE lors de la réunion de politique générale de la banque centrale, selon lesquelles les préoccupations concernant la faible inflation devraient persister dans la zone euro dans un avenir prévisible, ont limité les gains de la monnaie commune. En outre, le ralentissement de la croissance du produit intérieur brut de l'Union européenne a également mis en évidence les préoccupations persistantes de l'économie de la zone euro. Dans les nouvelles économiques, les activités de services dans la plupart des membres de l'Union européenne se sont améliorées en décembre. Parallèlement, l'inflation allemande a augmenté en décembre. Cependant, l'inflation est restée faible dans la zone euro. La production industrielle et les commandes d'usines allemandes se sont améliorées en novembre. Au cours de la semaine, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,3688 et un plus bas de 1,3548. La paire devrait trouver son premier support à 1,3584, le support suivant étant attendu à 1,3496. La première résistance est à 1.3724, et la suivante à 1.3776.

La paire devrait s'inspirer du rapport mensuel de la BCE au cours de l'activité commerciale de cette semaine. De plus, les lectures finales du rapport d'inflation de la zone euro et de l'Allemagne devraient retenir l'attention du marché, ainsi que les données de la production industrielle et de la balance commerciale du bloc, qui devraient entraîner de nombreuses fluctuations de la paire.

GBP USD
Au cours de la semaine dernière, la livre sterling s'est échangée en hausse de 0,29% contre le dollar et a clôturé à 1,6474, après que la BCC, dans son enquête trimestrielle, a noté que l'économie britannique continuerait à progresser à un rythme plus rapide en 2014. Par ailleurs, les données décevantes sur l'emploi américain publiées vendredi ont pesé sur le billet vert. Toutefois, les gains en monnaie locale ont été plafonnés, après que le NIESR a estimé que l'économie du Royaume-Uni a progressé à un rythme plus lent au cours des trois mois se terminant en décembre. Sur le front des données, l'activité des services au Royaume-Uni s'est détériorée en décembre, tandis que les prix des logements de Halifax ont chuté au cours de la même période. Parallèlement, le déficit commercial du pays s'est réduit à un rythme plus lent en novembre et la production industrielle et manufacturière a également diminué en novembre. La BoE, quant à elle, a maintenu ses outils monétaires inchangés lors de sa première réunion de l'année. La paire s'est échangée à un plus haut de 1,6519 et un plus bas de 1,6337 au cours de la semaine précédente. La paire GBPUSD devrait trouver son premier support à 1,6368, le suivant étant à 1,6261. La résistance se situe d'abord à 1,6550, puis à 1,6625.

Les prix à la consommation et les ventes au détail britanniques sont les principales données économiques du Royaume-Uni qui aideront les traders à placer leurs paris sur la paire.

USD JPY
Le dollar s'est négocié en baisse de 0,44% contre le yen au cours de la semaine dernière, clôturant à 104,01, alors qu'une baisse inattendue des données sur l'emploi aux États-Unis a entraîné le billet vert vers le sud. Dans les nouvelles économiques, l'indice coïncident au Japon a augmenté à un rythme plus lent en novembre. Parallèlement, l'indice avancé s'est amélioré au cours de la même période. La paire s'est négociée à un plus haut de 105,36 et un plus bas de 103,83. La paire devrait trouver son premier support à 103,44, le support suivant étant attendu à 102,87. La première résistance est à 104.97 et la suivante à 105.93.

Au Japon, la production industrielle, la confiance des consommateurs, les commandes de machines et la balance commerciale sont les principaux déclencheurs macroéconomiques de la semaine.

USD CHF
L'USD s'est échangé à la baisse de 0,24% contre le CHF et a clôturé à 0,9021 au cours de la semaine dernière. Sur le front des données, le taux de chômage et l'inflation des prix à la consommation en Suisse sont restés inchangés en décembre. Au cours de la période, la paire s'est échangée à un plus haut de 0,9128 et un plus bas de 0,9020. Le premier support est à 0,9033, et le suivant à 0,8972. La résistance existe d'abord à 0,9141, puis à 0,9188.

Les ventes au détail en Suisse resteront sur le radar des participants au marché pendant la semaine. Les traders sur le Franc suisse suivront également les données mondiales pour placer leurs paris sur la paire.

USD CAD
La semaine dernière, l'USD a augmenté de 2,57 % par rapport au CAD et a clôturé à 1,0891. Le Loonie a perdu du terrain en raison d'une série de données macroéconomiques décevantes qui ont fait naître des spéculations sur le fait que la banque centrale pourrait introduire une baisse des taux afin de stimuler les activités économiques dans le pays. Le rapport sur l'emploi a indiqué que l'évolution de l'emploi au Canada a considérablement diminué en décembre et que le taux de chômage a également augmenté au cours de la même période. Le déficit commercial s'est élargi de manière inattendue en novembre et l'activité manufacturière du pays s'est contractée au cours du mois dernier. De plus, les données du marché du logement canadien ont suggéré un ralentissement progressif de la dynamique des prix des maisons et de la construction. L'USDCAD s'est échangé à un maximum de 1,0947 et un minimum de 1,0608 au cours de la semaine précédente. Le premier support est à 1.0684, le suivant à 1.0476. La première résistance est à 1,1023, tandis que la suivante est à 1,1154.

Le calendrier économique canadien est assez léger durant la semaine, les données du marché du logement étant la seule mise à jour importante, ce qui laisse les investisseurs dépendre des nouvelles provenant de ses voisins du Sud.

AUD USD
Le dollar australien s'est échangé à la hausse de 0,14% contre le dollar la semaine dernière, et a clôturé à 0,8989, suite à la publication de données économiques mitigées en provenance d'Australie. Les investisseurs se sont réjouis des données meilleures que prévu sur les ventes au détail, la balance commerciale et les ventes de maisons neuves, tandis que les permis de construire de novembre et les données sur la performance des services d'AIG pour décembre ont déçu. De plus, une baisse de l'inflation et de la balance commerciale en Chine, le principal partenaire commercial de l'Australie, a également freiné l'activité commerciale entre les deux pays. Au cours de la semaine, la paire s'est échangée à un plus haut de 0,9001 et un plus bas de 0,8864. Le premier support est à 0,8902, et le suivant à 0,8814. La première résistance est à 0,9039, et la suivante à 0,9088.

La publication des données sur l'emploi en Australie servira de catalyseur pour déterminer la tendance de l'Aussie au cours de la semaine. Les traders suivront également une série de données économiques en provenance de la Chine, de l'Europe et des États-Unis au cours de la semaine.

Or
Au cours de la semaine précédente, l'or s'est échangé à la hausse de 0,72% par rapport au dollar et a clôturé à 1246,28 USD, la chute soudaine des données sur l'embauche aux États-Unis ayant accru la demande pour l'attrait de l'or comme valeur refuge. Le prix de l'or a également trouvé un soutien après que le compte-rendu de la réunion de décembre de la Fed ait exprimé des inquiétudes quant aux risques de réduction supplémentaire des achats d'obligations, l'inflation du pays restant à des niveaux relativement faibles ces derniers temps. Toutefois, une série de données macroéconomiques positives en provenance des États-Unis a mis un terme au rallye du métal précieux au cours de la semaine dernière. Les données ADP sur l'emploi ont montré que les employeurs américains ont embauché davantage de personnes en décembre. Parallèlement, les prestations initiales de chômage ont diminué plus rapidement. Le métal jaune s'est échangé à un sommet de 1248,92 et un bas de 1213,03 au cours de la semaine précédente. L'or devrait trouver un support à 1223.23 et le suivant à 1200.19. La première résistance est à 1259.12, tandis que la suivante est à 1271.97.

Au cours de la semaine, les traders du jaune auront à faire face à diverses mises à jour macroéconomiques en provenance des États-Unis, principalement le Livre Beige de la Fed et les données sur l'inflation.

Pétrole brut
Les prix du pétrole ont baissé de 1,51% par rapport au dollar la semaine dernière et ont clôturé à 92,79 dollars, car les rapports selon lesquels l'Iran limiterait ses activités nucléaires à partir de la fin de cette semaine ont calmé les attentes concernant la poursuite des sanctions internationales contre ce pays riche en pétrole. Par ailleurs, les rapports indiquant que les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont atteint un niveau record au cours de l'année écoulée ont pesé sur les prix des matières premières. L'American Petroleum Institute a fait état d'une baisse de 7,3 millions de barils pour la semaine terminée le 3 janvier. Parallèlement, l'Energy Information Administration a fait état d'une baisse de 2,7 millions de barils dans les stocks de pétrole brut américains au cours de la même période. Le pétrole a été négocié à un plus haut de 94,59 et un plus bas de 91,24 au cours de la semaine précédente. Le pétrole a son premier support majeur à 91,16, tandis que le support suivant existe à 89,52. La première résistance est à 94,51, et la suivante à 96,22.

Les traders de pétrole s'appuieront sur les développements au Moyen-Orient pour suivre la tendance du pétrole brut au cours de la semaine. De plus, la publication des données macroéconomiques des États-Unis pourrait également influencer la direction de la matière première.

Des pips heureux.
 
Mise à jour du marché Forex 14Jan14

Ce matin, le billet vert s'est réjoui de l'introduction d'un accord bipartisan qui a accepté de financer le gouvernement de la nation jusqu'en septembre 2014 et d'éviter les possibilités d'une nouvelle fermeture du gouvernement américain. Le dollar américain est également resté soutenu après qu'un autre décideur clé de la Réserve fédérale américaine (Fed) d'Atlanta ait soutenu la possibilité d'une nouvelle réduction de la politique monétaire lors de la prochaine réunion de la banque centrale.
Les données publiées hier ont révélé que la balance budgétaire mensuelle des États-Unis a affiché le premier excédent en six ans en décembre, grâce à l'augmentation des recettes provenant des autorités gouvernementales chargées du financement du logement. L'action du marché d'aujourd'hui devrait être guidée par les données sur les ventes au détail. En outre, les discours de quelques décideurs clés de la Fed, tout au long de la semaine, devraient attirer l'attention du marché.
Un rapport publié hier par l'Organisation de coopération et de développement économiques indique que les principales économies continuent de se redresser, soutenues par la croissance aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Japon.
Parallèlement, l'un des principaux décideurs de la Banque centrale européenne (BCE) a estimé que les perspectives économiques de la zone euro restent meilleures qu'il y a un an. Il a également écarté la possibilité d'une augmentation de l'inflation ou d'une déflation dans le bloc. Pendant ce temps, la production industrielle dans le bloc monétaire commun a rebondi à un rythme plus rapide en novembre.
La livre a réduit ses gains après que les données d'inflation du pays aient indiqué une tendance inattendue à l'assouplissement des pressions sur les prix pour le mois de décembre, soulevant des spéculations sur le fait que la Banque d'Angleterre pourrait continuer à maintenir ses intérêts aux niveaux bas actuels.

EUR USD
Ce matin à 10:40 GMT, l'euro se négocie à 1,3680 contre le dollar, 0,07% de plus que la clôture de New York, après que la production industrielle dans la zone euro ait rebondi à un rythme plus rapide en novembre. Dans les autres nouvelles économiques, le déficit des comptes courants français s'est réduit en novembre. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,3700 et un plus bas de 1,3648. Hier, l'euro s'est échangé en légère hausse contre le dollar à New York et a clôturé à 1,3670.

La paire devrait trouver son premier support à 1,3644 et sa première résistance à 1,3708.

GBP USD
A 10h40 GMT, la livre sterling se négocie à 1,6407 contre le dollar, soit 0,11% de plus que la clôture de New York. Cependant, les gains ont été réduits car les prix à la consommation au Royaume-Uni ont augmenté à un rythme plus lent en décembre, ce qui soulève des doutes quant à la capacité de la nation à poursuivre sa reprise emblématique. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un maximum de 1,6450 et un minimum de 1,6367. Hier, la livre britannique s'est échangée à la baisse de 0,27% par rapport au dollar dans la session de New York, et a clôturé à 1,6389.

La paire devrait trouver son premier support à 1,6347 et sa première résistance à 1,6468.

USD JPY
Le dollar se négocie à 103,66 contre le yen à 10:40 GMT ce matin, 0,60% de plus que la clôture de New York. Le JPY a perdu du terrain après que le déficit commercial japonais ait continué à se creuser en novembre. Dans le même temps, les perspectives de l'enquête Eco Watchers se sont détériorées en décembre. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 103,76 et un plus bas de 102,99. Hier, lors de la session de New York, le dollar s'est échangé à la baisse de 0,49% contre le yen et a clôturé à 103,04.

La paire devrait trouver son premier support à 103.09 et sa première résistance à 104.00.

USD CHF
Ce matin à 10h40 GMT, le dollar s'échange à 0,9011 contre le franc suisse, soit 0,20% de plus que la clôture de New York. Les investisseurs dans le franc suisse devraient se concentrer sur le discours du chef de la Banque nationale suisse jeudi, afin d'obtenir des indices sur la prochaine série d'outils à déployer par la banque centrale. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 0,9020 et un plus bas de 0,8985. Hier, à New York, l'USD a baissé de 0,40% par rapport au CHF et a clôturé à 0,8993.

La paire devrait trouver son premier support à 0.8981 et sa première résistance à 0.9046.

USD CAD
A 10h40 GMT, l'USD s'échange à 1,0897 contre le CAD, soit 0,31% de plus que la clôture de New York. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,091 et un plus bas de 1,0858. Hier, l'USD a baissé de 0,47% par rapport au CAD lors de la session de New York, et a clôturé à 1,0863. Le Loonie a trouvé un soutien après que l'enquête de la Banque du Canada sur les perspectives des entreprises a noté l'optimisme des entreprises du pays, citant les récents développements économiques de son principal partenaire commercial, les États-Unis.

La paire devrait trouver son premier support à 1,0848 et sa première résistance à 1,0938.

AUD USD
L'AUD se négocie à 0,9009 contre le dollar, à 10:40 GMT ce matin, 0,45% de moins que la clôture de New York. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 0,9060 et un plus bas de 0,9002. Le dollar australien s'est échangé à la baisse de 0,09% contre le dollar américain au cours de la session de New York, et a clôturé à 0,9050.

La paire devrait trouver son premier support à 0,8978 et sa première résistance à 0,9064.

L'or
À 10:40 GMT, l'or se négocie à 1248,90 $ l'once, soit une baisse de 0,33% par rapport à la clôture de New York, dans un contexte de prise de bénéfices après une récente hausse des prix. Ce matin, l'or s'est négocié à un sommet de 1257,00 $ et à un bas de 1247,95 $ l'once. Hier, à New York, le métal jaune a augmenté de 0,50 % et a clôturé à 1252,99 $.

L'or trouve son premier support à 1242,82 $ et sa première résistance à 1255,99 $.

Argent
L'argent se négocie à 20,27 dollars l'once, soit 0,70% de moins que la clôture de New York, à 10h40 GMT ce matin, dans un contexte de hausse généralisée du billet vert. Ce matin, l'argent s'est échangé à un maximum de 20,49 $ et un minimum de 20,24 $. L'argent s'est échangé à la hausse de 1,47% contre le dollar dans la session de New York, et a clôturé à 20,42 $.

L'argent trouve son premier support à 19,99 $ et sa première résistance à 20,52 $.

Pétrole brut
A 10h40 GMT, le pétrole s'échange à 92,04$ le baril, soit une hausse de 0,50% par rapport à la clôture de New York, avant la mise à jour hebdomadaire des stocks de l'American Petroleum Institute, qui doit être publiée plus tard dans la journée. Les investisseurs se concentreront également sur les données des ventes au détail américaines pour déterminer la tendance de la matière première. Ce matin, le pétrole s'est échangé à un plus haut de 92,33 $ et un plus bas de 91,50 $. Hier, le pétrole s'est échangé à la baisse de 0,56% dans la session de New York, et a clôturé à 91,57 $.

L'or a son premier support à 91,52 $ et sa première résistance à 92,47 $.

Aperçu de l'économie

L'indice des prix à la consommation au Royaume-Uni a progressé moins que prévu en décembre
Sur une base annuelle, l'indice des prix à la consommation (IPC) au Royaume-Uni a augmenté de 2,0% en décembre, contre une hausse de 2,1% enregistrée le mois précédent. Les marchés s'attendaient à ce que l'IPC augmente de 2,1% en décembre.

L'indice des prix des logements de l'ONS britannique a progressé à un rythme plus lent en novembre
Sur une base annuelle, l'indice des prix des logements au Royaume-Uni a augmenté de 5,4% en novembre, contre une hausse de 5,5% enregistrée le mois précédent. Le marché s'attendait à ce que l'indice des prix des logements augmente de 5,9 % en novembre.

L'indice des prix de détail au Royaume-Uni a augmenté conformément aux attentes du marché en décembre
Sur une base mensuelle, l'indice des prix de détail au Royaume-Uni a augmenté de 0,5% en décembre, comparativement à une hausse de 0,1% enregistrée le mois précédent.

Les prix des intrants à la production au Royaume-Uni ont augmenté de façon inattendue en décembre
Sur une base mensuelle non corrigée des variations saisonnières, l'indice des prix à la production (IPP) des intrants a augmenté de 0,1% en décembre, contre une baisse de 0,7% enregistrée le mois précédent. Les marchés s'attendaient à ce que l'indice des prix à la production baisse de 0,2% en décembre. En outre, la production mensuelle non corrigée des variations saisonnières est restée stable en décembre au Royaume-Uni, contre une baisse de 0,2% le mois précédent.

La production industrielle de la zone euro a progressé plus que prévu en novembre
Sur une base mensuelle, la production industrielle dans la zone euro a augmenté de 1,8% en novembre, après une baisse révisée à la hausse de 0,8% enregistrée le mois précédent. Le marché s'attendait à ce que la production industrielle augmente de 1,4% en novembre.

L'indice WPI allemand a baissé moins que prévu en décembre
Sur une base annuelle, l'indice des prix de gros (WPI) en Allemagne a diminué de 1,8% en décembre, contre une baisse de 2,2% enregistrée le mois précédent. Les marchés s'attendaient à ce que l'indice des prix de gros baisse de 1,9% en décembre.

Le déficit du compte courant français s'est réduit en novembre
Le déficit du compte courant de la France s'est réduit à 1,9 milliard d'euros en novembre, contre un déficit révisé de 2,0 milliards d'euros enregistré le mois précédent.

L'IPC normalisé de l'UE en France a progressé moins que prévu par le marché en décembre
Sur une base annuelle, l'indice des prix à la consommation normalisé de l'UE en France a augmenté de 0,8 % en décembre, soit une hausse inférieure à l'estimation du marché de 0,9 % et faisant suite à une hausse de 0,8 % enregistrée le mois précédent.

L'IPC italien final annuel a augmenté en ligne avec l'estimation préliminaire en décembre
Sur une base annuelle, l'indice final des prix à la consommation (IPC) en Italie a augmenté de 0,7% en décembre, conformément à l'estimation préliminaire et après une hausse de 0,7% enregistrée le mois précédent. L'IPC définitif harmonisé de l'UE en Italie a augmenté de 0,7% en décembre, comparé à une hausse similaire enregistrée le mois précédent.

Les législateurs américains sont parvenus à un accord sur les dépenses
Les législateurs de la Chambre et du Sénat des États-Unis se sont mis d'accord sur un accord de dépenses de 1,01 trillion de dollars qui financerait le gouvernement américain jusqu'au 30 septembre 2014. L'accord est aligné sur les lignes directrices convenues par les dirigeants du Congrès en décembre 2013.

Les perspectives de l'enquête Eco Watchers au Japon ont chuté en décembre
L'enquête Eco Watchers sur les perspectives d'avenir a baissé à 54,7 en décembre, contre 54,8 le mois précédent. De plus, l'enquête Eco Watchers sur la situation actuelle au Japon a augmenté à un niveau de 55,7 en décembre, plus que les attentes du marché qui prévoyaient une augmentation à 54,0 et par rapport à une lecture de 53,5 enregistrée le mois précédent.

Des pips heureux.
 

Mise à jour du marché Forex 16Jan14


Ce matin, le billet vert a progressé face à la plupart de ses principaux homologues, le livre beige de la Réserve fédérale américaine (Fed) ayant fourni des perspectives optimistes pour l'économie américaine. Il a révélé que la nation a montré des signes impressionnants de croissance au cours des derniers mois de 2013, grâce à l'augmentation des dépenses de consommation et de la production industrielle. Il a également noté que le marché du travail dans la nation a également montré d'énormes signes de reprise.

Parallèlement, le président régional de la Fed à Chicago a laissé entendre que la banque centrale devrait poursuivre son processus de réduction progressive des taux d'intérêt à chaque réunion. Dans ce contexte et compte tenu des commentaires formulés hier par Christine Lagarde, directrice du FMI, selon lesquels la menace de déflation persiste pour les économies mondiales avancées, le rapport d'aujourd'hui sur l'inflation nationale attirera l'attention du marché. De même, les données hebdomadaires sur les demandes initiales d'allocations chômage et les données manufacturières à Philadelphie resteront dans le collimateur des investisseurs.

Les données publiées ce matin ont révélé que l'inflation en Allemagne et dans la zone euro a augmenté conformément aux attentes du marché. Dans le même temps, le rapport mensuel de la Banque centrale européenne (BCE) a réitéré sa position antérieure d'orientation monétaire souple dans la zone euro.

Le dollar australien a continué de s'échanger à la baisse par rapport au dollar américain au cours de la séance de négociation d'aujourd'hui, car les mauvaises données sur l'emploi qui ont montré que le nombre de personnes employées en Australie a diminué de manière inattendue en décembre, ont freiné la monnaie locale.

Dans le même temps, le gouverneur de la Banque du Japon (BoJ), Haruhiko Kuroda, a déclaré que la banque centrale maintiendra sa politique d'assouplissement agressive jusqu'à ce que le taux d'inflation annuel soit ramené à environ 2%.


EUR USD

Ce matin à 10:40 GMT, l'euro se négocie à 1,3618 contre le dollar, 0,10% de plus que la clôture de New York, inversant ses pertes de la session précédente. Pendant ce temps, le rapport mensuel de la BCE publié aujourd'hui matin a souligné la nécessité d'une politique monétaire souple pour assurer une croissance durable dans le bloc. Il indique également que la zone euro devrait connaître une plus grande volatilité des taux du marché monétaire. Dans les nouvelles économiques, les prix à la consommation en Allemagne et dans la zone euro ont augmenté conformément aux attentes du marché en décembre. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,3629 et un plus bas de 1,3585. Hier, l'euro s'est échangé à la baisse de 0,05% contre le dollar à la session de New York, et a clôturé à 1,3605.


La paire devrait trouver son premier support à 1.3589 et sa première résistance à 1.3638.


GBP USD

À 10:40 GMT, le GBP se négocie à 1,6339 contre le USD, 0,18% de moins que la clôture de New York, après que les prix des maisons au Royaume-Uni aient augmenté moins que les attentes du marché. En l'absence de publications nationales aujourd'hui, les traders devraient garder un œil sur les ventes au détail nationales, en particulier dans le contexte de ventes plus lentes que prévu rapportées par le BRC la semaine dernière. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,6377 et un plus bas de 1,6314. Hier, la livre sterling s'est échangée à la baisse de 0,21% par rapport au dollar lors de la session de New York, et a clôturé à 1,6369.


La paire devrait trouver son premier support à 1.6289 et sa première résistance à 1.6414.


USD JPY

Le dollar se négocie à 104,72 contre le yen à 10:40 GMT ce matin, soit 0,15% de plus que la clôture de New York. Le gouverneur de la BoJ, Haruhiko Kuroda, a réaffirmé que l'orientation monétaire de la banque centrale continuerait à être accommodante jusqu'à ce que l'inflation du pays atteigne l'objectif de 2%. Il a ajouté que la reprise modérée attendue de l'économie japonaise pourrait être affectée par les fluctuations de la demande avant et après la prochaine hausse de la taxe sur les ventes. Dans les nouvelles économiques, les commandes de machines au Japon ont augmenté plus que les attentes du marché en novembre, car la demande a augmenté avant l'augmentation de la taxe sur les ventes en avril. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 104,94 et un plus bas de 104,55. Hier, lors de la session de New York, le dollar a augmenté de 0,30% par rapport au yen et a clôturé à 104,57.


La paire devrait trouver son premier support à 104.31 et sa première résistance à 105.04.


USD CHF

Ce matin à 10:40 GMT, le dollar se négocie à 0,9076 contre le franc suisse, 0,12% de moins que la clôture de New York, avant le discours du chef de la Banque nationale suisse, Thomas Jordan, prévu plus tard dans la journée. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un maximum de 0,9105 et un minimum de 0,9060. Hier, lors de la session de New York, l'USD a augmenté de 0,13% par rapport au CHF et a clôturé à 0,9087.


La paire devrait trouver son premier support à 0.9054 et sa première résistance à 0.9104.


USD CAD

A 10:40 GMT, l'USD s'échange à 1,0938 contre le CAD, en légère baisse par rapport à la clôture de New York. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,0964 et un plus bas de 1,0927. Hier, l'USD s'est échangé à la baisse de 0,13% contre le CAD lors de la session de New York, et a clôturé à 1,0943. Dans les nouvelles économiques, les ventes de maisons existantes au Canada ont encore baissé en décembre.


La paire devrait trouver son premier support à 1.0912 et sa première résistance à 1.0972.


AUD USD

L'AUD se négocie à 0,8788 contre l'USD, à 10:40 GMT ce matin, 1,44% de moins que la clôture de New York, après une baisse drastique des emplois en Australie le mois dernier, ce qui en fait la monnaie la moins performante aujourd'hui. Dans le même temps, le taux de chômage dans le pays est resté inchangé en décembre. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 0,8918 et un plus bas de 0,8776. Le dollar australien s'est échangé à la baisse contre le dollar américain au cours de la session de New York, et a clôturé à 0,8916.


La paire devrait trouver son premier support à 0,8731 et sa première résistance à 0,8890.


L'or

À 10:40 GMT, l'or se négocie à 1237,62 $ l'once, 0,34% de moins que la clôture de New York, car le billet vert a continué à se renforcer sur la base de données macroéconomiques optimistes, convainquant les investisseurs que la Fed pourrait continuer à réduire ses achats mensuels d'obligations dans les prochains mois. Ce matin, l'or s'est échangé à un sommet de 1244,00 $ et à un bas de 1236,45 $ l'once. Hier, lors de la session de New York, le métal jaune a augmenté de 0,35 % et a clôturé à 1241,90 $.


L'or trouve son premier support à 1233,33 $ et sa première résistance à 1242,95 $.


Argent

L'argent se négocie à 20,01 $ l'once, soit une baisse de 0,93 % par rapport à la clôture de New York, à 10 h 40 GMT ce matin. Ce matin, l'argent s'est échangé à un maximum de 20,26 $ et un minimum de 19,98 $. L'argent s'est échangé à la hausse de 0,79% contre le dollar dans la session de New York, et a clôturé à 20,19 $.


L'argent trouve son premier support à 19,88 $ et sa première résistance à 20,20 $.


Pétrole brut

A 10h40 GMT, le pétrole se négocie à 94,53$ le baril, soit une hausse de 0,20% par rapport à la clôture de New York, les investisseurs ayant pris des bénéfices suite au récent rallye des prix du pétrole. Ce matin, le pétrole s'est échangé à un plus haut de 94,64$ et un plus bas de 93,86$. Hier, le pétrole s'est échangé à la hausse de 1,54% lors de la session de New York, et a clôturé à 94,31$, après que l'Energy Information Administration ait rapporté une baisse de 7,7 millions de barils des stocks de pétrole brut américains pour la semaine se terminant le 10 janvier.


L'or a un premier support à 93,23 $ et une première résistance à 95,23 $.


Aperçu de l'économie


La balance des prix immobiliers de la RICS a baissé en décembre

La Royal Institution of Chartered Surveyors (RICS) a indiqué que le solde des prix des logements au Royaume-Uni a chuté à 56,0 % en décembre, après une augmentation de 58,0 % enregistrée le mois précédent. Les marchés s'attendaient à ce que la balance des prix des logements atteigne 60,0 % en décembre.


La politique accommodante va se poursuivre, souligne le rapport mensuel de la BCE

Dans son rapport mensuel de janvier, la Banque centrale européenne (BCE) a réaffirmé qu'elle maintiendrait sa politique monétaire accommodante aussi longtemps que nécessaire. Le rapport a également indiqué que les taux du marché monétaire pourraient être plus volatils et qu'ils pourraient augmenter progressivement vers le taux de refinancement principal.


Les prix à la consommation de la zone euro ont rebondi en décembre, conformément aux estimations du marché

Sur une base annuelle, l'indice final des prix à la consommation dans la zone euro a augmenté de 0,8% en décembre, conformément aux estimations préliminaires et par rapport au taux de 0,9% enregistré le mois précédent.


L'IPC définitif de l'Allemagne a augmenté en décembre, conformément aux estimations préliminaires.

Sur une base annuelle, l'indice des prix à la consommation (IPC) final de l'Allemagne a augmenté de 1,4% en décembre, conformément aux estimations préliminaires et après une hausse de 1,3% enregistrée le mois précédent.


L'excédent commercial de l'Italie s'est réduit en novembre

L'excédent commercial global de l'Italie s'est réduit à 3,09 milliards d'euros en novembre, contre un excédent révisé à la baisse de 4,06 milliards d'euros enregistré le mois précédent. De plus, l'excédent commercial de l'Italie (pays de l'UE) s'est réduit à 0,71 milliard d'euros en novembre, contre un excédent révisé à la baisse de 1,16 milliard d'euros enregistré le mois précédent.


Australie : les opérations de change de la RBA ont augmenté en décembre

Les opérations de change de la RBA ont atteint un niveau de 884,0 millions de dollars australiens en décembre, contre 444,0 millions de dollars australiens le mois précédent.


Le taux de chômage en Australie est resté stable en décembre

En données corrigées des variations saisonnières, le taux de chômage en Australie est resté inchangé à 5,8% en décembre, conformément aux attentes du marché et par rapport au taux similaire enregistré le mois précédent. Parallèlement, le nombre de personnes employées en Australie, corrigé des variations saisonnières, a diminué de 22,6K en décembre, après une hausse révisée à la baisse de 15,4K le mois précédent.


Les investissements directs étrangers chinois ont augmenté à un rythme plus rapide en décembre

Sur une base annuelle, les investissements directs étrangers (IDE) réels en Chine ont augmenté de 3,3 % en décembre, contre une hausse de 2,4 % enregistrée le mois précédent. Les marchés s'attendaient à ce que les IDE réels de la Chine augmentent de 2,5 % en décembre. Depuis le début de l'année, les IDE en Chine ont augmenté de 5,3% en 2013, soit un ralentissement par rapport à la hausse de 5,5% enregistrée de janvier à novembre 2013.
Des pips heureux.
 
Mise à jour hebdomadaire sur le Forex

Au cours de la semaine dernière, le dollar américain s'est renforcé contre ses principaux homologues, alors qu'une autre série de données macroéconomiques a souligné l'optimisme économique aux États-Unis.
Le livre beige de la Réserve fédérale (Fed) a révélé que l'économie américaine a montré des signes de croissance saine au cours des derniers mois de 2013, principalement grâce à l'augmentation des dépenses de consommation, de la production industrielle et de l'emploi. Les ventes au détail aux États-Unis ont augmenté plus que les attentes du marché en décembre. L'inflation des prix à la consommation s'est rapprochée de l'objectif fixé par la banque centrale au cours de la même période. Les données hebdomadaires sur le chômage initial ont baissé plus que les attentes du marché pour la semaine se terminant le 11 janvier. Cependant, l'indice du sentiment des consommateurs de l'Université du Michigan a connu une baisse en janvier.
Par ailleurs, le président sortant de la Fed, Ben Bernanke, a confirmé la pertinence d'une politique monétaire ultra souple pour lutter contre la puissante récession de 2008. Le président de la Fed à Dallas, Richard Fisher, a réitéré son opinion précédente selon laquelle la banque centrale aurait pu réduire ses achats d'obligations jusqu'à 20 milliards de dollars. Parallèlement, le président de la Fed de Philadelphie a déclaré que la banque centrale devrait chercher à sortir totalement de sa position accommodante d'ici la fin de l'année.
L'euro a glissé face au billet vert, le rapport mensuel de la Banque centrale européenne (BCE) indiquant que la baisse des taux d'intérêt reste essentielle pour la croissance du bloc. De plus, une hausse plus lente des données sur l'inflation dans la zone euro a confirmé le point de vue de la banque centrale sur la faiblesse des pressions inflationnistes dans la région euro.
Au Royaume-Uni, une hausse plus lente que prévu de l'inflation nationale a accru les attentes selon lesquelles la Banque d'Angleterre (BoE) pourrait devoir reporter sa décision de relever les taux d'intérêt. Toutefois, la hausse spectaculaire des ventes au détail a mis fin aux pertes hebdomadaires de la livre sterling.
Le gouverneur de la Banque du Japon (BoJ), Haruhiko Kuroda, a déclaré qu'il ne fallait pas s'attendre à une réduction du stimulus monétaire massif tant que le pays n'atteindrait pas l'objectif d'inflation de 2 %. Les participants au marché se préparent maintenant à la première réunion de politique monétaire de la banque centrale pour l'année, qui aura lieu plus tard dans la semaine.
Au cours de la semaine dernière, le franc suisse s'est échangé dans le rouge contre le billet vert. Le chef de la Banque nationale suisse (BNS), Thomas Jordan, a réaffirmé la nécessité de plafonner le franc suisse par rapport à l'euro, citant les faibles niveaux d'inflation.
Pendant ce temps, l'Aussie a perdu du terrain après que le rapport sur l'emploi ait montré une baisse significative de l'embauche dans le pays. Ailleurs en Chine, les rapports publiés hier indiquent que le produit intérieur brut, les ventes au détail et la production industrielle ont augmenté à un rythme plus lent, soulignant le ralentissement économique de la deuxième plus grande économie.

EUR USD
La semaine dernière, l'euro s'est échangé à la baisse de 1,08 % contre le dollar et a clôturé à 1,3525, après que le rapport mensuel de la BCE a réitéré la nécessité de baisser les taux d'intérêt dans le bloc monétaire commun. Elle a également averti que les taux du marché monétaire pourraient rester volatils dans un avenir proche. En outre, les investisseurs ont également réagi au ralentissement de la croissance de l'économie allemande. Dans d'autres nouvelles économiques, les prix à la consommation finale en Allemagne et dans la zone euro ont augmenté conformément aux attentes du marché en décembre. En outre, la production industrielle de la zone euro a rebondi à un rythme plus rapide en novembre. L'excédent commercial de la zone euro s'est également accru en novembre, tandis que la production dans le secteur de la construction s'est améliorée au cours de la même période. L'agence de notation Moody's a relevé la note de crédit souverain de l'Irlande à "Baa3", avec une perspective "positive". Parallèlement, l'agence de notation Standard & Poor's a révisé sa perspective pour le Portugal à "négative". Au cours de la semaine, la paire s'est échangée à un maximum de 1,3700 et un minimum de 1,3516. La paire devrait trouver son premier support à 1,3461, le support suivant étant attendu à 1,3396. La première résistance est à 1.3645, et la suivante à 1.3764.

Les statistiques ZEW de la zone euro et de l'Allemagne resteront sur le radar des participants au marché au cours de la semaine. De même, les résultats préliminaires de l'activité manufacturière de l'Union européenne devraient permettre d'évaluer la santé économique de la zone euro.

GBP USD
Au cours de la semaine dernière, la livre sterling s'est échangée à la baisse de 0,39% contre le dollar et a clôturé à 1,6409, car le ralentissement de la hausse des données d'inflation du pays pour le troisième mois consécutif a fait pencher la balance vers le maintien des taux d'intérêt bas pour une période prolongée par la Banque d'Angleterre. Cependant, une hausse plus importante que prévu des ventes au détail au Royaume-Uni pendant la saison des fêtes a apporté un certain soulagement à la baisse de la livre sterling. De plus, l'indice économique principal du Conference Board a augmenté en novembre. Par ailleurs, l'un des principaux responsables de la BoE a déclaré que les salaires réels au Royaume-Uni devraient augmenter. La paire s'est échangée à un plus haut de 1,6510 et un plus bas de 1,6308 au cours de la semaine précédente. La paire GBPUSD devrait trouver son premier support à 1,6308, le suivant étant à 1,6207. La résistance existe d'abord à 1,6510, puis à 1,6611.

La Banque d'Angleterre devrait publier le compte-rendu de sa dernière réunion, qui fournira le modèle de vote des décideurs politiques dans la détermination du taux d'intérêt et de la taille de l'achat d'actifs. La publication du nombre de demandeurs d'asile et du taux de chômage au Royaume-Uni attirera également l'attention du marché.

USD JPY
Le dollar s'est échangé à la hausse de 0,29 % contre le yen au cours de la semaine dernière, clôturant à 104,31, dans un contexte d'optimisme économique croissant dans la plus grande économie du monde. Au cours de la semaine, le gouverneur de la BoJ, Haruhiko Kuroda, a indiqué que la banque centrale n'arrêterait pas sa politique agressive d'assouplissement tant que le pays n'atteindrait pas son objectif d'inflation. Dans l'actualité économique, le déficit commercial japonais s'est creusé en novembre. Les commandes de machines-outils et de machines ont bondi au Japon. Dans le même temps, la confiance des consommateurs et les perspectives des Eco watchers au Japon se sont détériorées en décembre. La paire s'est échangée à un plus haut de 104,94 et un plus bas de 102,85. La paire devrait trouver son premier support à 103,13, le prochain support étant attendu à 101,94. La première résistance est à 105.22, et la suivante à 106.12.

La réunion de politique monétaire de la Banque du Japon restera l'événement clé de la semaine pour les traders du yen.

USD CHF
L'USD s'est échangé à la hausse de 1,09% contre le CHF et a clôturé à 0,9119 au cours de la semaine dernière. Le président de la BNS, Thomas Jordan, a déclaré que le plafond monétaire du franc suisse par rapport à l'euro devrait être maintenu dans un avenir prévisible, citant les faibles niveaux d'inflation dans le pays. Les ventes au détail en Suisse ont augmenté de 4,2% en novembre. Dans le même temps, les prix à la production et à l'importation sont restés stables en décembre. Au cours de cette période, la paire s'est échangée à un plus haut de 0,9110 et un plus bas de 0,8985. Le premier support est à 0,8991, et le suivant à 0,8925. La résistance existe d'abord à 0,9116, puis à 0,9175.

Le bulletin statistique mensuel de la Banque nationale suisse, l'enquête ZEW et le rapport sur le commerce sont les principaux éléments macroéconomiques de la Suisse qui doivent être publiés cette semaine.

USD CAD
La semaine dernière, l'USD a progressé de 0,74 % par rapport au CAD et a clôturé à 1,0972, car les données économiques publiées la semaine dernière aux États-Unis ont renforcé l'idée que la reprise économique gagne suffisamment de terrain dans le pays pour que la Réserve fédérale continue à réduire ses mesures de relance. Dans le même temps, le Loonie a subi des pressions, car on s'attend à ce que la Banque du Canada (BoC) maintienne sa position dovish sur les taux lors de sa prochaine réunion politique, après une série récente de données économiques faibles qui ont suscité des doutes sur les perspectives économiques. Les données publiées la semaine dernière indiquent que les ventes de maisons existantes au Canada ont encore chuté en décembre, ce qui laisse supposer que le secteur du logement du pays se dirige probablement vers une activité plus modérée en 2014. Dans le même temps, l'enquête de la Banque du Canada sur les perspectives des entreprises a noté l'optimisme des entreprises du pays, dans le contexte des récents développements économiques chez son principal partenaire commercial, les États-Unis. L'USDCAD s'est échangé à un maximum de 1,0993 et un minimum de 1,0841 au cours de la semaine précédente. Le premier support est à 1,0878, le suivant à 1,0783. La première résistance est à 1,1030, tandis que la suivante est à 1,1087.

La décision très attendue sur les taux d'intérêt et la conférence de presse du gouverneur de la banque centrale canadienne, Stephen Poloz, seront au centre de l'attention demain, tandis que les données sur l'inflation en décembre devraient également susciter l'intérêt du marché.

AUD USD
Le dollar australien s'est échangé à la baisse de 2,39% contre le dollar la semaine dernière, et a clôturé à 0,8774, car la baisse plus importante que prévu du rapport sur l'emploi en décembre a signalé le ralentissement continu des activités économiques dans la nation insulaire. En outre, le taux de chômage est resté inchangé au cours de la même période. Dans d'autres nouvelles économiques, les prêts au logement dans la nation ont augmenté conformément aux attentes du marché en novembre. Au cours de la semaine, la paire s'est échangée à un plus haut de 0,9088 et un plus bas de 0,8762. Le premier support est à 0,8661, et le suivant à 0,8549. La première résistance est à 0,8987, et la suivante à 0,9201.

Les données sur les prix à la consommation et la confiance des consommateurs australiens sont les deux principales mises à jour macroéconomiques qui seront suivies par les traders au cours de la semaine. La tendance du dollar australien sera également influencée par les résultats des données macroéconomiques de la Chine.

Or
Au cours de la semaine précédente, l'or s'est échangé à la hausse de 0,58% contre le dollar et a clôturé à USD1253.45, la forte demande physique en Chine à l'approche du Nouvel An lunaire ayant soutenu les prix de l'or. Toutefois, les gains du métal jaune ont été limités, car une série de données positives a stimulé l'appétit pour le risque. En outre, le Livre Beige de la Fed a donné des avis positifs sur l'économie américaine. De plus, les opinions hawkish des principaux décideurs de la Fed ont maintenu le billet vert soutenu. Toutefois, les traders sont restés réticents à prendre des positions importantes sur le métal jaune une semaine avant la réunion de la Réserve fédérale américaine, qui pourrait annoncer une nouvelle réduction de son programme d'achat d'obligations. Le métal jaune s'est échangé à un maximum de 1257,00 et un minimum de 1234,38 au cours de la semaine précédente. L'or devrait trouver un support à 1239.55 et le suivant à 1225.66. La première résistance est à 1262.17, tandis que la suivante est à 1270.90.

Le Comité fédéral de l'Open Market (FOMC) se réunit les 28 et 29 janvier. La Fed a déclaré en décembre qu'elle réduirait ses achats mensuels d'actifs de 10 milliards de dollars pour atteindre un total de 75 milliards de dollars par mois à partir de janvier. Le point de mire des traders reste de savoir si la Fed réduira 10 milliards de dollars à chaque réunion, ou si elle attendra pour voir pendant un certain temps.

Pétrole brut
Les prix du pétrole se sont échangés à la hausse de 1,38% contre le dollar la semaine dernière et ont clôturé à 94,07 USD, car l'optimisme de la croissance mondiale a augmenté la demande pour la matière première, après que deux des principaux organismes internationaux, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international, aient relevé leurs perspectives de croissance pour l'économie mondiale. De plus, une série de données macroéconomiques positives en provenance du plus grand consommateur de pétrole brut, les États-Unis, a maintenu les prix du pétrole brut à la hausse. En outre, les principaux organismes de surveillance du pétrole, l'American Petroleum Institute et l'Energy Information Administration, ont signalé une nouvelle baisse hebdomadaire des stocks de pétrole brut aux États-Unis. Le pétrole a été négocié à un plus haut de 94,94 et un plus bas de 91,43 au cours de la semaine précédente. Le pétrole a son premier support majeur à 92,02, tandis que le support suivant existe à 89,97. La première résistance est à 95,53, et la suivante à 96,99.

Les investisseurs en pétrole brut surveilleront la façon dont l'Iran s'acquitte de son engagement à mettre fin à son programme nucléaire à partir de cette semaine, afin de déterminer la tendance de la matière première. De même, les données macroéconomiques mondiales resteront un catalyseur clé de l'action du marché cette semaine.

Joyeux pips.
 

Mise à jour du marché Forex 23Jan14


Ce matin, le dollar américain se négocie en baisse contre la plupart des principales devises.

L'euro se négocie sur une base solide, après la publication de données PMI meilleures que prévu dans la zone euro. L'activité manufacturière de la zone euro a augmenté à son plus haut niveau en près de 33 mois, indiquant ainsi que la reprise dans la région a effectivement pris de l'ampleur. Dans le même temps, l'activité manufacturière en Allemagne a également progressé au rythme le plus élevé depuis mai 2011 ce mois-ci. Toutefois, les indices PMI de l'industrie manufacturière et des services en France, malgré une hausse plus importante que prévu, sont restés en territoire de contraction.

En début de journée, le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a tiré la sonnette d'alarme face à l'optimisme accru concernant la récente reprise observée dans la région et a insisté sur le fait qu'il y avait encore peu de risques significatifs de recul de la reprise.

Au Royaume-Uni, Paul Fisher, membre du comité de politique monétaire (MPC) de la Banque d'Angleterre (BoE), a défendu les prévisions de la banque centrale et a signalé que le taux d'intérêt continuerait à rester bas, malgré les récentes données optimistes sur l'emploi.

Le dollar canadien a fortement chuté après que la Banque du Canada (BdC) a maintenu son taux d'intérêt de référence inchangé à 1,0 % et a indiqué que la monnaie est encore assez forte, posant ainsi un défi concurrentiel pour les exportations canadiennes.

Ce matin, la Banque du Japon (BoJ) a indiqué dans sa dernière enquête économique mensuelle que l'économie du pays devrait continuer à se redresser modérément, principalement en raison de la reprise des exportations et des investissements fixes des entreprises.


EUR USD

Ce matin à 10:40 GMT, l'euro se négocie à 1,3635 contre le dollar, 0,65% de plus que la clôture de New York, car une reprise des indicateurs d'activité manufacturière dans la zone euro a signalé que le bloc avance sur le chemin de la reprise. En outre, l'excédent de la balance courante de la zone euro s'est élargi en novembre. Par ailleurs, le président de la BCE, Mario Draghi, a mis en garde contre un optimisme excessif concernant les perspectives de croissance de la zone euro. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,3647 et un plus bas de 1,3530. Hier, l'euro s'est échangé à la baisse de 0,17% contre le dollar à la session de New York, et a clôturé à 1,3547.


La paire devrait trouver son premier support à 1.3561 et sa première résistance à 1.3678.


GBP USD

À 10:40 GMT, le GBP se négocie à 1,6595 contre le dollar, 0,13% de plus que la clôture de New York, car l'un des principaux décideurs de la BoE, Paul Fisher, a soutenu la nécessité de taux d'intérêt plus bas au Royaume-Uni, malgré l'amélioration considérable du marché du travail du pays, pour assurer une croissance durable. Plus tard dans la journée, les investisseurs devraient suivre de près les données de l'enquête sur le commerce du Royaume-Uni publiées par la Confederation of British Industry. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,6618 et un plus bas de 1,6557. Hier, la livre britannique s'est échangée à la hausse de 0,08% par rapport au dollar lors de la session de New York, et a clôturé à 1,6574.


La paire devrait trouver son premier support à 1,6543 et sa première résistance à 1,6633.


USD JPY

Le dollar se négocie à 104,31 contre le yen à 10:40 GMT ce matin, 0,22% de moins que la clôture de New York. L'enquête économique mensuelle de la Banque du Japon a fait écho à son opinion précédente selon laquelle l'économie du pays continue de se redresser modérément. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 104,86 et un plus bas de 104,20. Au cours de la session de New York hier, le dollar s'est échangé à la hausse de 0,19% contre le yen, et a clôturé à 104,54.


La paire devrait trouver son premier support à 104.05 et sa première résistance à 104.71.


USD CHF

Ce matin à 10h40 GMT, le dollar s'échange à 0,9033 contre le franc suisse, soit une baisse de 0,91% par rapport à la clôture de New York. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 0,9135 et un plus bas de 0,9019. Hier, lors de la session de New York, le dollar a augmenté de 0,20% par rapport au franc suisse et a clôturé à 0,9116.


La paire devrait trouver son premier support à 0.8990 et sa première résistance à 0.9106.


USD CAD

À 10:40 GMT, l'USD se négocie à 1,1151 contre le CAD, 0,59% de plus que la clôture de New York. Aujourd'hui, les données des ventes au détail canadiennes seront publiées à 13h30 GMT. Un rebond des ventes au détail pourrait déclencher une correction à court terme de la paire, car il augmente les perspectives fondamentales de croissance et d'inflation au Canada. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,1175 et un plus bas de 1,1082. Hier, l'USD s'est échangé à la hausse de 1,11% contre le CAD lors de la session de New York, et a clôturé à 1,1086. Le dollar canadien a perdu son élan, après que la Banque du Canada (BoC), lors de sa réunion mensuelle de politique monétaire, a décidé de maintenir son taux d'intérêt de référence inchangé à 1,0% et a indiqué que la force du Loonie constitue toujours un défi pour les exportations du pays.


La paire devrait trouver son premier support à 1.1010 et sa première résistance à 1.1234.


AUD USD

Le dollar australien se négocie à 0,8806 contre le dollar, à 10:40 GMT ce matin, soit 0,50% de moins que la clôture de New York, après un rapport révélant que le PMI manufacturier HSBC en Chine, le plus grand partenaire commercial de l'Australie, a baissé de manière inattendue à un niveau de 49,6 en janvier, par rapport à un niveau de 50,5 enregistré le mois précédent. Sur le front macroéconomique national, l'Institut Melbourne a indiqué que l'inflation attendue des consommateurs australiens a augmenté à 2,3 % en décembre, contre 2,1 % le mois précédent. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 0,8855 et un plus bas de 0,8773. Le dollar australien s'est échangé à la baisse de 0,32% contre le dollar américain au cours de la session de New York, et a clôturé à 0,8850.


La paire devrait trouver son premier support à 0,8758 et sa première résistance à 0,8869.


Or

À 10:40 GMT, l'or se négocie à 1245,11 $ l'once, 0,66% de plus que la clôture de New York. Cependant, les spéculations croissantes selon lesquelles la Fed continuerait à réduire ses mesures de relance massives pour l'économie américaine lors de sa réunion des 28 et 29 janvier, ont pesé sur les prix de l'or. Ce matin, l'once d'or s'est échangée à un sommet de 1248,27 $ et à un creux de 1231,85 $. Hier, lors de la session de New York, le métal jaune s'est échangé en baisse de 0,35 % et a clôturé à 1236,90 $, en raison des inquiétudes liées à un ralentissement de la demande physique d'or en Chine.


L'or a son premier support à 1235,22 $ et sa première résistance à 1251,64 $.


Argent

L'argent se négocie à 20,10 $ l'once, soit 1,53 % de plus que la clôture de New York, à 10 h 40 GMT ce matin. Cependant, les gains ont été contenus par les données décevantes de l'indice PMI manufacturier chinois qui ont fait naître la spéculation que la demande industrielle pour le métal blanc de la nation pourrait ralentir. Ce matin, l'argent s'est échangé à un maximum de 20,17 $ et un minimum de 19,66 $. L'argent s'est échangé à la baisse de 0,32% contre le dollar lors de la session de New York, et a clôturé à 19,80$.


L'argent a son premier support à 19,78 $ et sa première résistance à 20,29 $.


Pétrole brut

A 10h40 GMT, le pétrole se négocie à 96,67$ le baril, en baisse par rapport à la clôture de New York, après que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) ait annoncé que la consommation mondiale de pétrole devrait augmenter de 1,3 millions de bpj cette année, soit 50 000 bpj de plus que les prévisions précédentes. De plus, l'American Petroleum Institute (API) a déclaré que les stocks de pétrole brut américains ont augmenté de 4,86 millions de barils au cours de la semaine terminée le 17 janvier. Les prix ont également été mis sous pression après que des données aient indiqué que l'indice HSBC Flash des directeurs d'achat en Chine est tombé à son plus bas niveau depuis six mois en janvier. Ce matin, le pétrole s'est échangé à un plus haut de 96,90$ et un plus bas de 96,41$. Hier, le pétrole s'est échangé à la hausse de 1,30% dans la session de New York, et a clôturé à 96,69$.


Il a son premier support à 95,69 $ et sa première résistance à 97,27 $.


Aperçu de l'économie


L'indice PMI de la zone euro augmente plus que prévu en janvier

L'indice PMI préliminaire de l'industrie manufacturière dans la zone euro a augmenté à 53,9 en janvier, après une lecture révisée de 52,7 le mois précédent. Dans le même temps, l'indice PMI préliminaire des services dans la zone euro a atteint 51,9 en janvier, contre 51,0 le mois précédent.


L'excédent de la balance des opérations courantes de la zone euro s'est accru en novembre

L'excédent corrigé des variations saisonnières de la balance des opérations courantes de la zone euro s'est accru pour atteindre 23,5 milliards d'euros en novembre, contre un excédent révisé à la hausse de 22,2 milliards d'euros enregistré le mois précédent.


La BCE Draghi met en garde contre l'optimisme excessif concernant la reprise de la zone euro

Dans une interview, le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a mis en garde contre un optimisme excessif, car la reprise dans la zone euro reste faible et inégale et risque de s'effondrer. Il a également déclaré que "les risques d'inflation et de déflation sont limités" et que la banque centrale dispose d'instruments suffisants pour assurer la stabilité des prix.


L'indice PMI manufacturier allemand a progressé plus que prévu en janvier

L'indice PMI préliminaire de l'industrie manufacturière en Allemagne a augmenté à 56,3 en janvier, après une lecture de 54,3 le mois précédent. Le marché s'attendait à ce que l'indice atteigne 54,4 en janvier. Dans le même temps, l'indice PMI préliminaire des services en Allemagne a atteint 53,6 en janvier, contre 53,5 le mois précédent.


Les indices PMI français de l'industrie manufacturière et des services ont augmenté plus que prévu en janvier

L'indice PMI préliminaire de l'industrie manufacturière en France a atteint 48,8 en janvier, contre 47,0 le mois précédent. Le marché s'attendait à ce que l'indice atteigne 47,5 en janvier. Dans le même temps, l'indice PMI préliminaire des services a atteint 48,6 en janvier, contre 47,8 le mois précédent. Le marché s'attendait à ce que l'indice atteigne 48,1.


Le taux de chômage en Espagne a augmenté plus que prévu au quatrième trimestre 2013

Le taux de chômage en Espagne a augmenté à 26,03% au quatrième trimestre 2013, par rapport à un taux de 25,98% rapporté au troisième trimestre 2013. Les marchés s'attendaient à ce que le taux de chômage augmente à 26,00% au T4 2013.


L'économie japonaise a continué à se redresser modérément : Enquête économique mensuelle de la BoJ

La Banque du Japon (BoJ) dans sa dernière enquête économique mensuelle a indiqué que l'économie de la nation est susceptible de continuer à se redresser modérément, principalement en raison de la reprise des exportations&amp ; investissements fixes des entreprises. Toutefois, le rapport indique que la trajectoire de la reprise devrait être affectée par la hausse initiale et la baisse ultérieure de la demande avant et après la hausse de la taxe sur la consommation.


Les prévisions d'inflation des consommateurs australiens ont augmenté en janvier

Les prévisions d'inflation des consommateurs australiens ont augmenté à 2,3 % en janvier, contre un taux de 2,1 % enregistré le mois précédent.


L'indice PMI flash de l'industrie manufacturière chinoise a chuté en janvier

L'indice PMI flash de l'industrie manufacturière en Chine a chuté à 49,6 en janvier, contre une lecture finale de 50,5 le mois précédent. Le marché s'attendait à ce que l'indice tombe à une lecture de 50,4 en janvier.


Des pips heureux.

 

Mise à jour du marché Forex 24Jan14

Ce matin, le billet vert se négocie en demi-teinte contre ses principaux homologues, les investisseurs réagissant aux données macroéconomiques peu encourageantes publiées hier par les États-Unis. Les demandes initiales d'allocations chômage ont augmenté la semaine dernière. Parallèlement, l'activité manufacturière dans le pays a augmenté à un rythme plus lent au cours du mois actuel. L'activité économique à Chicago s'est détériorée en décembre. En outre, les ventes de logements existants et l'indice économique avancé du Conference Board ont augmenté à un rythme plus lent en décembre.

Les participants au marché se préparent maintenant à la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) la semaine prochaine, dans un contexte de spéculation croissante sur le fait que la Fed pourrait introduire une deuxième réduction de sa politique, en ignorant les récentes données décevantes sur l'emploi.

L'euro se négocie à la baisse par rapport au dollar, en raison de l'absence de déclencheurs économiques décisifs de la part du bloc euro. Les investisseurs suivront de près le discours du chef de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, afin d'obtenir des indications sur le plan d'action de la banque centrale pour faire face aux faibles pressions inflationnistes dans le bloc.

La livre se négocie à la baisse, après que les données publiées ce matin ont montré une hausse plus faible que prévu des approbations de prêts hypothécaires au Royaume-Uni pour décembre. Hier, le gouverneur de la Banque d'Angleterre (BoE), Mark Carney, a déclaré lors du Forum économique mondial qu'il ne voyait pas de nécessité immédiate de relever les taux d'intérêt, malgré les bonnes performances du marché du travail britannique. Les traders de la livre devraient maintenant suivre de près un autre discours du gouverneur aujourd'hui.

L'Aussie a connu une baisse après que l'un des principaux décideurs de la Reserve Bank of Australia (RBA) ait déclaré qu'un taux de change de 80 US cents pourrait être utile pour soutenir le pays insulaire.


EUR USD

Ce matin à 10:40 GMT, l'euro se négocie à 1,3671 contre le dollar, 0,18% de moins que la clôture de New York, avant le discours du chef de la BCE, Mario Draghi, prévu plus tard dans la journée. Dans les nouvelles économiques, les ventes au détail en Italie ont rebondi en décembre. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,3706 et un plus bas de 1,3662. Hier, l'euro s'est échangé à la hausse de 0,41% contre le dollar à la session de New York, et a clôturé à 1,3695, après l'amélioration de la confiance des consommateurs dans la zone euro en janvier.


La paire devrait trouver son premier support à 1.3629 et sa première résistance à 1.3710.


GBP USD

A 10h40 GMT, la livre sterling s'échange à 1,6617 contre le dollar, en baisse de 0,13% par rapport à la clôture de New York, avant le discours du gouverneur de la BoE, Mark Carney, prévu plus tard dans la journée. Sur le front des données, les approbations hypothécaires de la BBA ont augmenté à un rythme plus lent que prévu en décembre. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,6670 et un plus bas de 1,6607. Hier, la livre britannique s'est échangée à la hausse de 0,23% par rapport au dollar lors de la session de New York, et a clôturé à 1,6638. Le gouverneur de la BoE, lors du Forum économique mondial de Davos, a fait écho aux points de vue similaires des minutes de la politique de la banque centrale, à savoir qu'il n'est pas nécessaire d'augmenter les intérêts au Royaume-Uni.


La paire devrait trouver son premier support à 1.6577 et sa première résistance à 1.6663.


USD JPY

Le dollar s'échange à 102,68 contre le yen à 10h40 GMT ce matin, soit 0,59% de moins que la clôture de New York. Les traders du yen devraient surveiller de près les nombreuses données macroéconomiques qui seront publiées au cours de la semaine prochaine, en particulier le procès-verbal de la dernière réunion de politique monétaire de la BoJ et l'indice national des prix à la consommation pour décembre. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 103,60 et un plus bas de 102,52. Hier, lors de la session de New York, le dollar a baissé de 0,75% par rapport au yen et a clôturé à 103,28.


La paire devrait trouver son premier support à 102.01 et sa première résistance à 103.85.


USD CHF

Ce matin à 10:40 GMT, le dollar se négocie à 0,8960 contre le franc suisse, 0,16% de moins que la clôture de New York. Au milieu d'un calendrier économique relativement léger la semaine prochaine, les traders du Franc suisse devraient probablement se concentrer sur les indicateurs mondiaux pour obtenir des indications supplémentaires sur la paire. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 0,8993 et un plus bas de 0,8949. Hier, lors de la session de New York, le dollar a baissé de 0,68% par rapport au franc suisse et a clôturé à 0,8974. Le CHF a trouvé un soutien après que le gouvernement suisse ait approuvé la demande de la Banque nationale suisse d'augmenter les réserves obligatoires des banques dans le pays afin de contrôler le marché immobilier en pleine expansion.


La paire devrait trouver son premier support à 0.8926 et sa première résistance à 0.9017.


USD CAD

A 10:40 GMT, l'USD s'échange à 1,1072 contre le CAD, 0,24% de moins que la clôture de New York, avant les données sur l'inflation canadienne qui seront publiées plus tard dans la journée. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 1,1139 et un plus bas de 1,1053. Hier, l'USD a baissé de 0,30% par rapport au CAD dans la session de New York, et a clôturé à 1,1099. Le Loonie a progressé après la publication des ventes au détail au Canada, qui ont rebondi à un rythme plus rapide en novembre.


La paire devrait trouver son premier support à 1.1027 et sa première résistance à 1.1143.


AUD USD

L'AUD se négocie à 0,8677 contre l'USD, à 10:40 GMT ce matin, soit 1,04% de moins que la clôture de New York, après que l'un des membres du conseil de la RBA a estimé qu'un taux de change d'environ 80 cents US est favorable à l'économie australienne. Au cours de la session, la paire s'est échangée à un plus haut de 0,8777 et un plus bas de 0,8665. Le dollar australien a baissé de 0,10 % par rapport au dollar américain au cours de la session de New York, et a clôturé à 0,8768.


La paire devrait trouver son premier support à 0,8625 et sa première résistance à 0,8769.


L'or

À 10:40 GMT, l'or se négocie à 1260,05 $ l'once, soit une baisse de 0,35% par rapport à la clôture de New York, les craintes d'une deuxième baisse consécutive de la politique de la Fed américaine ayant éloigné les investisseurs du métal jaune. Ce matin, l'or a atteint un sommet de 1265,00 $ et un creux de 1256,96 $ l'once. Hier, lors de la session de New York, le métal jaune a augmenté de 1,23 % et a clôturé à 1264,47 $, alors qu'une série de données macroéconomiques décevantes aux États-Unis a pesé sur le billet vert.


L'or trouve son premier support à 1247,59 $ et sa première résistance à 1269,51 $.


Argent

L'argent se négocie à 19,99 dollars l'once, soit une baisse de 0,19% par rapport à la clôture de New York, à 10h40 GMT ce matin. Ce matin, l'argent a atteint un sommet de 20,12 $ et un creux de 19,95 $. L'argent s'est échangé à la baisse de 0,35% contre le dollar dans la session de New York, et a clôturé à 20,03 $.


L'argent trouve son premier support à 19,85 $ et sa première résistance à 20,22 $.


Pétrole brut

A 10h40 GMT, le pétrole s'échange à 96,68 dollars le baril, soit une baisse de 0,70% par rapport à la clôture de New York. Dans un développement clé, le président iranien au Forum économique mondial s'est engagé à introduire de nouveaux modèles d'investissement pour les contrats pétroliers d'ici septembre. Ce matin, le pétrole s'est échangé à un plus haut de 97,80 $ et un plus bas de 96,61 $. Hier, le pétrole s'est échangé à la hausse de 0,45% dans la session de New York, et a clôturé à 97,40$. L'Energy Information Administration (EIA) a rapporté que les stocks de pétrole brut américains ont gagné 1,0 million de barils pour la semaine se terminant le 17 janvier.


L'or a son premier support à 96,22 $ et sa première résistance à 97,49 $.


Aperçu de l'économie


Les approbations de prêts hypothécaires de la BBA au Royaume-Uni ont augmenté moins que prévu en décembre

Les approbations de prêts hypothécaires de la BBA au Royaume-Uni ont augmenté à un niveau de 46,5K en décembre, contre une attente du marché d'un niveau de 47,3K et comparé à une lecture de 45,4K rapportée le mois précédent.


Les ventes au détail en Italie ont progressé en novembre

Sur une base annuelle non corrigée des variations saisonnières, les ventes au détail en Italie ont augmenté de 0,1% en novembre, par rapport à une baisse de 1,6% enregistrée le mois précédent. Sur une base mensuelle désaisonnalisée, les ventes au détail en Italie sont restées stables en novembre, conformément aux attentes du marché et après une baisse de 0,1% le mois précédent.


L'indice des prix à la production en Espagne a rebondi en décembre

Sur une base annuelle, l'indice des prix à la production (IPP) en Espagne a augmenté de 0,6% en décembre, après une baisse de 0,5% révisée à la hausse enregistrée le mois précédent.

Des pips heureux.

Raison: