Freelancing et arbitrage. Il faut que quelque chose change, sinon c'est une impasse !

 

Je suis développeur, je ne gagne de l'argent en freelance que sur ce site, je ne cherche pas d'autre travail et n'en ai pas envie, car je suis heureux ici et j'ai de quoi vivre.

J'ai rencontré le problème suivant.

Un de mes clients réguliers m'a commandé un travail et a disparu, disparu pendant un mois, mais j'ai terminé le travail. Un mois plus tard, fermant les yeux sur la relation presque fraternelle après de nombreux projets communs, je suis allé en arbitrage. Et là, j'ai eu une mauvaise surprise : si auparavant vous pouviez lire les réponses d'un représentant de l'arbitrage en direct, maintenant tout est devenu entièrement automatique, sans aucun contrôle en direct de l'arbitrage. C'est-à-dire l'inscription "Attendez que le client confirme l'achèvement des travaux" ; eh bien, je n'étais pas satisfait, car le client n'a tout simplement pas saisi les travaux pendant plus d'un mois. Eh bien, c'est bon, si nous sommes patients et attendons un mois de plus... Et maintenant le client se présente. HOORAY ! On pourrait croire..., mais non, le client appuie simplement sur le bouton "Je ne confirme pas", sans aucune explication et disparaît à nouveau. Des boutons apparaissent dans mon bureau :

- fermer le travail à nouveau ;

- annuler l'arbitrage ;

- annuler le travail et rendre l'argent au client.

Bien sûr, j'écris aussi au client dans le travail et en personne, mais il n'y a pas de réponse. Ok, je pense que le prix du travail n'est pas critique pour moi, je décide d'annuler le travail et de rendre l'argent au client. Mais encore une fois, le même "râteau" à la fin : "Attendez que le client confirme ....". Je suis une personne patiente, pas méchante, j'ai pensé que c'était bon, que le client pouvait reprendre l'argent quand il le voulait.

Pendant ce temps, le travail est en ébullition, les nouveaux clients... nouveaux emplois. Un autre client, satisfait du travail effectué, écrit que tout va bien, que nous clôturons le travail et confirmons l'avant-dernière étape et c'est tout... J'écris qu'il reste une dernière étape à confirmer par le client mais hélas... ...la piste se refroidit... Eh bien je suis encore patient, 3 jours plus tard en arbitrage, à nouveau "Attendez...".

Pendant ce temps, le travail continue. Et une fois de plus, un autre client, qui n'est pas au courant de la dernière étape, disparaît avec le travail terminé. Encore un arbitrage.... et encore une fois "Stand by".


Nous pourrions laisser passer, mais à en juger par la tournure des événements, la limite de 7 emplois sera épuisée tôt ou tard. Même une signature dans chaque message (pour rappeler la dernière étape de l'achèvement), des versions d'essai des produits et la remise du code source seulement après l'achèvement - tout cela ne garantit pas à 100 % que le client ne disparaîtra pas.


Alors quel était le but de tout ce que j'ai écrit ?

Ma suggestion est la suivante : nous devrions écrire les conditions de cette automatisation de l'arbitrage dans les règles d'arbitrage, car l'automate ne fonctionne pas clairement. Les règles ne sont pas précisées en termes, il n'y a pas de spécificités que j'aimerais lire et calmer et ne pas écrire des mémoires sur le forum.


Merci de votre attention.

 
Je n'ai pas utilisé l'arbitrage depuis longtemps, mais si tout est comme vous l'avez décrit, alors la situation est très mauvaise... car plus de 80% des problèmes sont dus à la disparition des clients. Sans arbitre, rien ne fonctionnera.
 
C'est pourquoi je ne me lance pas dans le freelancing... Si j'ai la chance d'avoir un client maintenant et de n'avoir aucun problème, il n'est pas certain qu'il en sera de même dans six mois.
 
Je pense que si les règles fixent des délais et décrivent clairement l'algorithme des actions, il est possible de travailler en automatique. Par exemple, si le client ne répond pas dans les 30 jours qui suivent la demande d'arbitrage, le dernier courriel d'avertissement lui est envoyé et il dispose de 10 jours supplémentaires, après quoi le travail est automatiquement terminé. Et laissez l'argent gelé pendant 30 jours supplémentaires pour permettre au client de reprendre l'arbitrage. Mais si le client n'est toujours pas là, c'est son problème. Il est même possible d'appliquer des conditions plus rigides à l'exécuteur, par exemple 15-5-15. Et après la reprise de l'arbitrage, il est clair que le différend ne sera pas résolu automatiquement, c'est à ce moment-là qu'un arbitre vivant est nécessaire. Et ensuite, nous pouvons augmenter la commission à 30-50% pour l'arbitrage en direct. En principe, je suis prêt à accepter toute exigence stricte, mais seulement si cela était précisé dans les règles, ce qui n'est malheureusement pas le cas pour le moment.
 
Georgiy Merts:
C'est pourquoi je ne me lance pas dans le freelancing... Je n'en vis pas, d'autant plus que le freelancing est une source de revenus très peu fiable. Si j'ai de la chance, qu'un client arrive et qu'il n'y a pas de problèmes, rien ne garantit que dans six mois ce sera pareil.
C'est la deuxième année que je travaille en free-lance sur ce site. Pendant une période où j'ai été banni pendant plus de deux mois, j'ai cherché du travail sur d'autres services de freelance, je n'ai rien trouvé de bon et je suis revenu. Je ne parle pas de mon expérience de 8 ans en tant que trader qui ne m'a rien apporté si ce n'est les nerfs. Je suppose que c'est juste mon truc et que tout le reste n'est pas mon truc.
 
Au début, je cherchais des clients. Puis j'ai cessé de chercher, car j'ai réussi à trouver du travail régulièrement. Puis il y a eu une période où j'avais plusieurs commandes à remplir en même temps. Aujourd'hui, il y a une période où certains clients me trouvent par eux-mêmes (certains sur Skype, d'autres sur Linkdin), et je dois même en refuser certains, car il y a beaucoup de travail à faire. Je ne vois donc aucun problème quant au nombre de clients et de commandes, si seulement j'en avais l'envie. Je ne vois aucun problème quant au nombre de clients et de commandes, pour autant que vous ayez la volonté de le faire.
 
Maksym Mudrakov:

Il n'y a pas de limite de temps dans les règles, pas de spécification que l'on voudrait lire et s'installer et non pas écrire un mémoire sur le forum.

Et si vous avez ces termes de confirmation négocier séparément avec le client et les actions possibles, sans compter sur l'arbitrage ?

D'ailleurs, le service a également intérêt à effectuer le travail plus rapidement, n'est-ce pas ?
 
Andrei:

Et si vous parliez au client de ces délais de confirmation et des actions possibles, sans vous appuyer sur l'arbitrage ?

Au fait, le service est également intéressé par une exécution plus rapide des travaux ?

La chose la plus importante pour le client est de recevoir le produit, et dans la plupart des cas, le client ne se soucie pas de ce qu'il advient de son argent après l'avoir saisi, il pense qu'il l'a déjà donné, et il ne s'intéresse pas particulièrement à l'endroit où il se trouve (s'il est gelé ou non). Il est impatient de se dépêcher de faire jouer son invention géniale dans le testeur, et de commencer à retirer de l'argent du Forex.

Et tout devrait être très simple - il y a des règles, il y a des règlements. Le développeur doit faire ce que le client veut, et le client doit accepter le travail. C'est l'idéal, bien sûr.

Et en général, mon post a déjà résolu le problème.

Merci à arbitrage, pour la décision rapide ! !!

 
Maksym Mudrakov:

La chose la plus importante pour le client est de recevoir le produit, et dans la plupart des cas, le client ne se soucie pas de ce qu'il advient de son argent après l'avoir saisi, il pense qu'il l'a déjà donné, et il ne s'intéresse pas particulièrement à l'endroit où il se trouve (s'il est gelé ou non). Il est impatient de se dépêcher de faire jouer son invention géniale dans le testeur, et de commencer à retirer de l'argent du Forex.

Et tout devrait être très simple - il y a des règles, il y a des règlements. Le développeur doit faire ce que le client veut, et le client doit accepter le travail. C'est l'idéal, bien sûr.

Mais en général, mon post a déjà résolu le problème.

Merci à arbitrage, pour la solution rapide ! !!

Un conseil pour l'avenir : tant que les travaux ne sont pas terminés, donnez un code fermé avec restriction des travaux pendant N jours. Celui qui manque viendra à vous. Et celui qui ne manque pas ne remarquera même pas la restriction.

Après la dernière confirmation et le paiement sur votre compte (les sept jours ne comptent pas) - donnez le travail fini.

 
Artyom Trishkin:

Conseil pour l'avenir : jusqu'à ce que le travail soit terminé, donnez un code fermé avec une limite de N jours de travail. La personne disparue viendra en courant vers vous. Celui qui n'est pas absent ne remarquera même pas la restriction.

Après la dernière confirmation et le paiement sur votre compte (les sept jours ne comptent pas) - donnez le travail fini.

Hmmm... intéressant, comment faire ? Le développeur doit remettre le travail fini et le code source et ce n'est qu'ensuite que le client accepte. Et en général, j'ai écrit il y a longtemps, que la responsabilité du délai devrait s'appliquer aux deux parties. Essayez de retarder les salaires dans le monde réel... Le bureau du procureur est juste là... Et ici l'entrepreneur, un travailleur et pratiquement sans droits.

 
Stanislav Dray:

Hm... intéressant, comment faites-vous ça ? Le développeur doit remettre le travail fini et le code source et c'est seulement à ce moment-là que le client accepte. Et en général, il est écrit depuis longtemps que la responsabilité du moment doit s'appliquer aux deux parties. Essayez de retarder les salaires dans le monde réel... le bureau du procureur est juste là... et ici l'entrepreneur, un travailleur et pratiquement sans droits.

Je viens de passer un accord avec le client - je lui donne immédiatement - sans aucune image-maquette - un code fonctionnel qui peut être testé, mais qui fonctionnera avec des restrictions. La fonctionnalité sera ajoutée en plusieurs parties. Il peut tester chaque partie, donner son évaluation / ses commentaires, et je corrigerai si nécessaire - c'est un travail mutuel. A la dernière étape, je donnerais tout ce qui est prêt et sans limitation. Mais les clients ne sont jamais partis si longtemps. Ils étaient toujours là au moment de la remise des clés. Je ne courais même pas après les retards - si l'un de nous était en retard, tant pis. Une personne voit que le travail se poursuit, je vois que la personne est intéressée par la qualité, et je communique tous les jours. Il y a des difficultés qui doivent être discutées et surmontées. Cela prend du temps qui n'est pas prévu. Cela a toujours été avec compréhension.

Ainsi, la remise du code avec restrictions - sa confirmation - le paiement - la remise du code sans restrictions a toujours été rapide et sans les tracas décrits ici. Mais tout est consensuel.

Raison: